Le ministre Provincial des Travaux Publics, Patrimoine, et affaires Foncières  Honorable Emmanuel NDIGAYA NGEZI La Fantaisie se sent préoccupé par la situation des infrastructures routières dans le territoire d’Uvira.

Au cours de son arrivée à Uvira où il prend part au dialogue intercommunautaire sur la paix dans les territoires de Fizi, Uvira et Mwenga à Itombwe, il a fait un constat amère de l’état des routes sur toute l’étendue du territoire y compris la voirie dans la nouvelle ville d’Uvira.

Il a, dans un entretien avec les services techniques de l’Office des Routes à pied d’œuvre sur la pont Mulongwe en pleine reconstruction, instruit ce département  de vite faire avancer les travaux dans la perspective de Soulager les habitants.

Soulager les usagers de ce pont qui sont obligés de faire une déviation dans les eaux de la rivière Mulongwe.

Le ministre a reçu aussi les instructions de sa hiérarchie pour visiter tous  les chantiers en cours ainsi que les sites présentant un danger imminent à la vie  des paisibles populations. Le gouverneur du Sud-Kivu qui se fixe pour mission de travailler pour concrétiser la vision de son Chef de l’État

<Son excellence Monsieur le gouverneur de province en tant que notre patron m’a déjà instruit qu’il va visiter les travaux de constructions en cours d’exécution par l’OR, le Pont Mulongwe que je venait d’évoquer tantôt, nous allons nous diriger vers le Pont Kawizi aussi qui est en état deplorable, puis vers d’autres axes vers Kiliba et Sange tout cela inscrit dans le programme d’urgence> indiqué t-il.

Profitant de son séjour de le territoire d’Uvira, faisant un coup deux poids, le gouverneur Théo NGWABIDJE va se rendre compte de la tâche  et pas moindre qui l’attend sur les infrastructures dans le territoire et même la voirie urbaine d’Uvira.

Confiant au programme du changement du président de la République, la nécessité est d’apporter le changement réel.

Pour *le ministre La Fantaisie Emmanuel NDIGAYA NGEZI* , l’appel est lancé à toute la population de s’unir autour du chef de l’exécutif provincial, avec un soutien des populations, on va y arriver.

Theo Mirefu