Des tensions entre jeunes garçons et filles ont émaillé la journée de mardi 05 mars dans la ville de Bukavu. Au quartier Essence dans la commune d’Ibanda, une fille portant une muni-jupe s’est vue déshabillée par des jeunes en pleine journée, sous prétexte de répondre à une instruction de la présidence de la République interdisant le port de muni-jupe et de pantalon aux femmes et jeunes filles. D’aucuns condamnent cet acte qualifié de barbarie et d’attentat à la pudeur.

Se joignant à toutes ces voix, le Mouvement socio-économique SIRIMUKA, dans un communiqué de presse, rappelle qu’aucune loi n’interdit le port de pantalon ou de mini-jupe en RDC et interpelle les jeunes de Bukavu au respect de la dignité de la femme en tant qu’être humain.

Ci-dessous le communiqué.

Le Mouvement SIRIMUKA est un réseau de réflexion et d’actions pour le changement par et pour les jeunes. Créé en Janvier 2018 sur impulsion des quelques jeunes, le mouvement croit en la capacité de la jeunesse d’être véritablement « le catalyseur du changement ». Qu’il s’agisse de la ville de Bukavu ou alors partout ailleurs dans le monde, la jeunesse doit être active, prendre part à la dynamique du changement sociale et économique pour l’avènement d’une communauté prospère et épanouie.

Jean-Marie M