Le mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA), section de Beni dans la province du Nord-Kivu, prévoit une marche pacifique, jeudi 27 décembre prochain, pour exiger le rétablissement de la communication par messagerie écrite aux sociétés de télécommunication opérant en RDCongo. En effet, les réseaux de télécommunication offraient aux abonnés la possibilité d’activer les minutes d’appel et des SMS pour communiquer. Depuis quelques jours, il n’en est plus le cas. Seule l’activation des appels est possible. Pour dénoncer cette mauvaise manie de faire qui affecte les abonnés et réduit leur liberté de communiquer, la LUCHA appelle  à une action pacifique Jeudi prochain.

Dans une interview accordée à la rédaction du Journal Kivuavenir.com, ce mardi 25 décembre, la cellule de communication de la Lucha, section de Beni dans l’Est de la République démocratique du Congo confirme la marche de ce 27 décembre;

« L’objectif est d’exiger le rétablissement immédiat de l’activation des SMS et cesser toute restriction de la communication qui est politiquement motivée en cette période cruciale de l’histoire de notre pays. C’est une marche pacifique qui partira du rondpoint Yamba-Yamba à 10heures jusqu’aux shops Airtel, Orange et Vodacom. Là, nous allons remettre un mémorandum aux responsables de ces différentes sociétés pour leur demander de respecter le droit du peuple congolais de communiquer », a confirmé un membre de la LUCHA  joint depuis Beni.

Pour rappel, cette perturbation de la communication est intervenue depuis le 18 décembre dernier, soit deux jours avant le report des élections prévues au dimanche 23 décembre et qui ont été décalées au dimanche 30 décembre pour des raisons logistiques, s’il faut en croire le président de centrale électorale, Corneille Nangaa.

Anne-Marie Kube