La commune de Kadutu dans la ville de Bukavu vient de rendre public son rapport du premier Semestre sur les activités prévues et réalisées dans le cadre du budget participatif de l’année en cours. A l’issue d’une tribune d’expression populaire organisée mardi 13 aout, il ressort que cette entité décentralisée a atteint un taux de réalisation de 17% de son budget.

A en croire le Bourgmestre adjoint, Prof Joseph Munyabene, l’écart considérable entre les prévisions et les réalisations au cours de ce premier semestre 2019 est dû au retard constaté dans la rétrocession, la non-retenue des taxes d’intérêt commun, à l’évasion fiscale et à la faible mobilisation des recettes au niveau local.

La société civile déplore cette façon de faire au niveau de la commune de Kadutu et recommandent.

« Nous demandons à l’autorité communale de vulgariser les nomenclatures de taxes à payer. Nous souhaitons voir des améliorations au cours du second semestre. La population doit adopter la culture fiscale en payant régulièrement les taxes pour réclamer la redevabilité », a confié Hypocrate Marume, Président de la société civile et point focal du budget participatif de la commune de Kadutu.

Financée par l’ONG Profit-Congo, cette activité a réuni plusieurs composantes notamment la division provinciale de la décentralisation, la commission économique et financière de l’assemblée provinciale du Sud-Kivu, la mairie de Bukavu les délégués du budget participatif des communes d’Ibanda, Bagira.

Patrick Kambale