Il y a 8 mois que deux transformateurs de la Société Nationale d’Électricité (SNEL) ont été brûlés. L’un de la cabine Kilomètre 2 Nord située au port Bisengimana dans la commune de Kadutu et l’autre de la cabine Bagira 3 située au quartier D dans la commune de Bagira. Devant la presse locale, jeudi 31 janvier, le Directeur Provincial de la SNEL, rassure que tout est fin prets pour que son entreprise redonne du courant aux habitants de ces quartiers dans une semaine.

« Nous sommes déjà à pieds d’œuvre pour desservir les deux quartiers en courant électrique. Les transformateurs sont déjà entreposés devant les cabines et depuis ce jeudi matin, nos services sont entrain de remettre en sévices ces deux cabines brûlées », a fait savoir Déo Mashali.

Ces transformateurs sont de l’ordre de 200 KVA pour la cabine de Bagira 3 et celui de 250 KVA pour la cabine de Bisengimana qui sera supplée par celui de 300 KVA déjà installé.

Pour le Directeur Provincial, ces brûlures ont été dues à la mauvaise pratique de la population qui se permet le raccordement illicite aux câbles de la Snel dans ces quartiers. Il parle du phénomène “dahulage” qui rependu dans plusieurs quartiers de la ville de Bukavu et qui constitue un défi majeur pour la desserte en courant électrique aux abonnés.

A l’en croire, l’octroi du courant électrique sera conditionné dans ces deux entités.

« Nous sommes obligés de faire d’abord le nettoyage et intervenir pour mener les actions de remise en état du réseau. Déconnecter toutes les installations des maisons qui ne sont pas en ordre avant d’envoyer du courant dans ces quartiers », martèle le patron de la SNEL.

Il invite les autorités locales, la société civile et toute la population à faciliter la tâche à la SNEL afin de remettre de l’ordre dans la distribution de ce produit.

Elie B