La tension est loin d’être maîtrisée à Bukavu, depuis le matin jusqu’à 19h, ce 27 mai 2019. En effet, les cadres et militants de l’Union pour la nation congolaise rejettent la proposition de la formation du gouvernement provincial et exigent une répartition ministérielle juste et équitable.

Pour eux, le gouverneur ne devrait pas publier son gouvernement ce soir s’il ne réponde pas à leur réclamation.

“… Que le Gouverneur ose publier son équipe sur base de cette mauvaise répartition, il va nous rencontrer au gouvernorat demain matin”, a affirmé un des manifestants interrogé à la place Mulamba ce soir.

A l’en croire, ils ne pourront abandonner la rue que si le gouvernement rencontre la satisfaction de tous partis politiques membres du CACH.

“Nous n’allons pas abandonner la rue jusqu’à ce qu’il applique 50%. Sinon, nous n’acceptons pas que le FCC dirige à lui-même 8 ministères. En plus, nous ne comprenons pas s’il y a des ministères qui doivent être attribués à telle communauté et non plus aux partis politiques et la société civile”, a-t-il renchéri.

Notons, par ailleurs, que la route est barricadée par les cadres et militants de l’UDPS située non loin de la Sonas alors que l’UNC barricade au niveau de la place Mulamba.

Plusieurs observateurs se demandent si cette lutte pourra aboutir au regard de la situation politique actuelle du pays.

“Félix Tshisekedi n’a pas sû s’imposer au niveau national, nous pensons qu’il ne le pourra pas non plus aux provinces. Il est mal parti”, a lâché un passant interrogé par Kivuavenir.com

 

 

La Rédaction