La société civile noyau de Nkafu dennonce le silence observé par les autorités urbaines dans la commune de Kadutu quelques jours après les meurtres perpétrés par des personnes inconnues dans au quartier Nkafu et dans la commune de Bagira.

Selon la société cette structure citoyenne cette situation découle de l’incompétence des autorités urbaines qui traverse une difficulté de juguler l’insécurité dans leurs entités.

Pendant ce temps deux corps sans vie ont été retrouvés sur avenue Michombero au quartier nkafu en commune de Kadutu du 1 er au 4 Août 2019.

Le dernier cas en date est celui d’un homme âgé d’une trentaine d’années et originaire de Kavumu assassiné la nuit du 03 au 04 Août dont son corps a été retrouvé dans un caniveau non loin de la place de l’indépendance en commune de Kadutu.

La population de nkafu à travers sa structure citoyenne la société civile de nkafu victime et abandonnée à son triste sort déplore le silence de l’autorité urbaine suite à cette recrudescence de l’insécurité et demande au procureur de mener des enquêtes pour dénicher les auteurs de cette criminalité afin de les déférés devant les instances habilitées pour qu’ils soient punis conformément à la loi.

 

Julien Namegabe, président de la société civile Noyau de Nkafu appelle la population à intensifier la collaboration avec les services de sécurité en dénonçant tout cas suspect

“Nous accordons aux autorités compétentes un ultimatum de 48h si rien n’est fait nous procéderons à des actions citoyennes et nous en appelons à la solidarité de toute la population de la ville de Bukavu victime de cette criminalité” Indique Namegabe.

 

Kivuavenir.com