La sécurité et la paix au marché de Nyawera a été au centre d’une rencontre entre le maire de Bukavu et le comité syndical des vendeurs dudit marché accompagné de la société civile sous-noyau d’Ibanda, ce mercredi 24 juillet.

En effet, saisi au sujet de la persistance de l’insécurité dans ce marché et spécialement de l’agression, coups et blessures d’une femme vendeuse par un policier, lundi dernier, le maire a promis des solutions urgentes avant la fin de la semaine. Il s’agit, selon lui, de la délimitation du marché le long de la route et la permutation des agents de l’ordre commis au poste de la police à Nyawera.

Ravie de cette détermination, la société civile rassure aux vendeurs d’étendre les plaidoyers à tous les niveaux jusqu’à obtenir une véritable sécurité dans ce marché urbain.

« Nous avons voulu voir l’autorité pour cette fin, il nous promet qu’il va agir dans le possible sur problèmes qui gangrènent le marché. Nous allons continuer le plaidoyer jusqu’à ce que ces vendeurs rejetés trouvent la place favorable pour leurs marchandises », affirme Elie Matabaro, l’un des acteurs de la société civile dans la commune d’ibanda.

En rappel, une vendeuse des fruits a été fortement tabassée par un élément de la police pour avoir refusé de céder une rançon à celui-ci. La victime s’est vue administrer des coups jusqu’aux blessures. Elle a été conduite dans une structure sanitaire pour bénéficier des soins médicaux.

Joseph M