À l’heure où la République Démocratique du Congo, souffle un nouveau vent du changement, plusieurs actions de revendications sont activées pour dénoncer certaines mafias, ou revendiquer certains droits violés avant. A Bukavu, par exemple, après des grèves suite au non paiement des salaires des agents, de diminution des frais académiques, c’est le tour de demander au Chef de l’État de déchoir le Maire de la ville de Bukavu dans un bref délai, vu les faits saillants lui imputés.

Dans une correspondance de désaveu au maire de la ville de Bukavu, adressée au Président de la République, ce mardi 13 février 2019, l’Observation d’Action Parlementaire et Gouvernementale (OBAPG/RDC en sigle) ; exige urgemment un changement à la tête de la Mairie de Bukavu, pour que celle-ci bénéficie dès les premières heures, du vent d’alternance qui souffle au pays.

La même correspondance signée par la cellule de communication de ce mouvement citoyen, avance plusieurs motifs qui poussent au changement à la tête de la Mairie de Bukavu.

«(…) Excellence Monsieur le Président, il y a lieu de vous signaler que la ville de Bukavu à son temps qualifiée de “Bukavu la verte”, est devenue aujourd’hui ” Bukavu la poubelle “», s’exprime le mouvement OBAPG/RDC dans son adresse.

Partant des faits saillants non détaillés que le mouvement OBAPG/RDC reproche au Maire de la ville et qui illustrent la mauvaise gestion de la ville selon lui, parmi lesquels on note : « La spoliation des cimetières et d’autres espaces verts ; la vente des parcelles sur les sites impropres à la construction, exposant ainsi les vies humaines aux dangers ; l’incapacité d’assainir la ville et la mauvaise gestion des immondices et déchets dans la ville ; la gestion familiale de la mairie ; les marchés pirates un peu partout sur les trottoirs publics ; etc».

Ce mouvement citoyen sollicite auprès du Chef de l’État, la déchéance dans l’urgence de Mr Bilubi Ulengabo Méschac, de ses fonctions de maire de la ville de Bukavu et désigner un maire qui pourra assumer cette charge avant l’organisation des élections locales et municipales au pays.

Rappelons que dans cette correspondance adressée au Président de la République, seize (16) griefs sont soulevés à l’égard du maire de la ville de Bukavu, qui selon OBAPG/RDC, bloque le développement urbain de la ville.

En somme, OBAPG/RDC, est un mouvement citoyen qui milite pour la bonne gestion orthodoxe de la chose publique, et est basé au Sud-Kivu, à l’Est du pays.

Elie Bigaba