Deux défenseurs des droits humains sont aux arrêts depuis le matin du 05 mars dernier au cachot du Parquet général de Bukavu dans la province du Sud-Kivu. Marc ombeni et Edmond Madesi, respectivement rapporteur et rapporteur adjoint de la société civile sous noyau de Nkafu dans la commune de Kadutu, sont victimes de dénonciation des arrestations arbitraires et traitements dégradants par la police du sous-commissariat de Karhale dans la ville de Bukavu.

Selon les habitants du quartier Nkafu, le commissaire de la police de Karhale, le commandant Kitumaini, n’en est pas à son premier forfait. Dans ses habitudes, il disperse rencontres et réunions de développement et interdit d’autres dans cette partie de la commune de Kadutu.

Alors qu’il était prévu une confrontation mercredi 06 mars, le commissaire Kitumaini a brillé par son absence jusque dans la soirée alors que les Avocats qui assistent les prévenus étaient présents toute la journée, a affirmé à Kivuavenir.com, Maitre Pascal Mupenda, Rapporteur national de la Dynamique de la Société civile, NDSCI.

A l’en croire, si leurs collègues ne sont pas libérés ce jour, les acteurs de la société civile passeront à d’autres actions pacifiques jusqu’à obtenir la libération de ces DDH.

Freddy N.