ACTION FOR PEACE AND LIBERTY (APL-think tank) vient de lancer officiellement ses activités dans la province du Sud-Kivu. La cérémonie de lancement a eu lieu samedi 30 novembre 2019 à Bukavu. La salle de l’Eglise le Phare Bukavu a servi de cadre pour les assises d’une conférence d’échange sur la création d’entreprises. Les participants étaient des jeunes en majorité, étudiants et autres soucieux de l’entrepreneuriat. Le thème de la conférence était, « La liberté gage de l’entrepreneuriat».

Selon Albert GIKUNDIRO, responsable de la structure en RD Congo, la conférence sur l’entrepreneuriat est un cadre d’échange et d’expérimentations des idées sur la liberté d’entreprendre. GIKUNDIRO a indiqué à l’assistance que l’objectif de cette activité était de présenter l’Action pour la paix et la Liberté APL en sigle. Quatre panelistes ont exposé, montrant l’importance de l’entrepreneuriat dans un environnement où les jeunes sont frappés par le chômage et la pauvreté. Ces intervenants sont des jeunes passionnés par la promotion des idées entrepreneuriales dont Mr César Baraka, John Peter Ruvuna dit Billionnaire, Isidore Kadhura et Bankenga Justin.

A en croire Albert « Cette conférence est organisée dans le cadre de lancement du programme d’entrepreneuriat  qui pourra s’étendre sur l’exercice 2020  de APL. »

Il renchérit que « Cet évènement a regroupé  plusieurs jeunes de Bukavu en majorité des étudiants de différentes institutions de la ville,  elle a connu divers intervenants experts en entrepreneuriat avec un panel au tour du thème : Liberté gage de l’entrepreneuriat».

Quant aux atouts et perspectives d’avenir d’APL, plusieurs recommandations ont été émises entre autres : le plaidoyer pour la facilitation aux jeunes d’entreprendre et la suppression de certaines conditions pour faciliter aux nouveaux entrepreneurs d’émerger sans beaucoup de tracasseries.

Action for peace and liberty est un Think tank ou réseau de réflexion indépendant basé à Bukavu en RDC qui a  vu le jour le 05/04/2019,  ayant pour mission  de Promouvoir la propriété privée, l’entreprenariat et le marché libre comme voie vers la prospérité durable et la paix en République démocratique du Congo.

« APL s’intéresse au jeunes car ce sont les jeunes constituent la majorité de la population active  et suppose que les jeunes constituent les potentiels entrepreneurs. » indique le directeur Albert GIKUNDIRO.

Son initiateur renseigne que pour atteindre ses objectifs, la structure tend ses actions à travers des stratégies accessibles. Dont « Recherches poussées sur l’état des entreprises en RDC,  faire des recommandations aux membres du parlement, les décideurs  politiques afin de plaider la réduction  des taxes aux petites entreprises des jeunes  et l’augmentation de la période moratoire aux nouvelles entreprises, faciliter l’exportation des produits locaux, octroi  des crédits pour la création des entreprises chez les jeunes ».

Des barrières tarifaires et non tarifaires liées à l’administration des affaires en RDC sont entre autres freins de création d’entreprises en RDC. A ceci s’ajoute la lourdeur de  la fraude, et la corruption.

Tout espoir du congolais porte à croire que la misère des peuples sera soulagé par le développement de l’esprit d’entreprise par l’implication des dirigeants.

Théodore M. TOYI MIREFU