la méfiance affichée dans l’éradication de la maladie à virus d’Ebola” c’est autour de ce theme que les habitants de Butembo ont tenu une tribune  d’expression libre ce jeudi 30 mai ,  atravers  un symposium social sur l’épidémie qu’organisent les religieux de toutes les confessions de la ville.

Ces derniers indiquent que , si la résistance contre la maladie continue, c’est parce qu’il y a tout d’abord une mauvaise sensibilisation de la part des équipes de riposte contre cette épidémie.

“Où est-ce que vous avez déjà vu dans le monde une personne malade être récupérée par la police à son domicile suivie d’un cortège des véhicules?”, s’interroge l’un des participants.

Compte tenu de la méfiance de la maladie à virus d’Ebola dans la région, les habitants de la ville de Butembo demandent le retrait du financement engagé dans la riposte pour son éradication car disent-ils, aussi longtemps que les gens commis dans la riposte continueront à percevoir des sommes colossales le mois, Ebola ne finira pas.

Ces derniers estiment en meme temps que  ” le  non respect des mesures et coutumes du milieu” seraient aussi à la base de la non eraducation de cette maladie.

“Dans notre coutume Nande, on connait qu’on doit creuser une tombe après la mort d’une personne. Ce qui n’est pas le cas pour les équipes de riposte contre le virus d’Ebola. Si vous essayez de vous rendre même maintenant au cimetière de Kitatumba, il y a plein des tombes creusées d’avance. Et nous, on se demande si elles se réveillent sachant le nombre des personnes qui vont mourir de la maladie d’Ebola ou comment”, se plaignent-ils.

Rappelons que ce symposium social sur la maladie à virus Ebola est organisé par les confessions religieuses avec comme objectif de «prendre des engagements communautaires afin de contribuer à l’éradication de la maladie à virus Ebola dans la ville de Butembo et ses environs” et s’est cloturé ce samedi 01 Juin.

 

Freddy RUVUNANGIZA

.