La tension se renforce davantage en province du Nord-Kivu sur la situation de massacre à Beni dans l’Est de la République démocratique du Congo. Une coalition des forces vives de Butembo dénonce limplication de certains éléments de la MONUSCO fournissant des armes de guerre contre minerais aux meurtriers ADF et lappelle à quitter urgemment le Nord-Kivu. Ces organisations condamnent également le silence du Conseil de lONU et de la CPI face à ces tueries et demandent à sortir du commandement des opérations en cours contre les ADF les généraux Akili Mundos et Amisi Kumba dit Tango four. Ceci est contenu dans une déclaration à lissue dune réunion de deux jours au tour de la situation actuelle de Beni que ces acteurs des forces actives de Butembo ont appelé le peuple congolais à la solidarité avec les compatriotes de Beni.
DÉCLARATION DE PRESSE N°001/CFAB/2019
Les délégués des forces actives de la ville de BUTEMBO (EVEIL CITOYEN, VERANDA MUTSANGA, JEUNES PATRIOTES DE BUTEMBO, PARLEMENT DEBOUT DE FURU, LUCHA, FILIMBI, LIGUE DE POLITOLOGUES, AGORA DE LUMUMBA, PARAPLUIE DU CITOYEN), réunis en date du 30 novembre et 1er décembre 2019 pour réfléchir sur la question de Beni, ont relevé les causes suivantes présidant à la persistance des massacres dans la région de Beni :
1.L’implication de certains éléments de la MONUSCO qui fourniraient à l’ennemi des armes contre Minerai.
2.L’ inaction de la MONUSCO alors que les massacres s’exécutent souvent dans les périmètres voisins de ses camps.
3.La méfiance du conseil de sécurité de l’ONU et de la CPI qui banalisent les graves crimes commis à Beni.
4.La présence dans la chaîne de commandement des FARDC des officiers généraux déjà indexés dans différents crimes graves par les rapports des Nations Unies ainsi que d’autres ONG mais qui continuent à bénéficier d’une protection indéfectible des institutions de la République.
5. La Présence dans les troupes au front des Ex RCD/Goma,et Ex M23 aux agenda flous et qui et continueraient à jouer le jeu des envahisseurs :
6.L’affairisme de certains officiers des FARDC
7.Le déplacement massif des familles aux origines douteuses vers les zones de guerre qui viendraient du Rwanda voisin et au sein desquelles l’ennemi recruterait à volonté
8.La négligence par ignorance ou à dessein des institutions congolaises à tenter toutes les pistes proposées par les populations victimes et les leaders locaux
9.La multiplicité des officiers généraux qui provoquerait la cacophonie dans la conduite des opérations.
Au regard de ce qui précède, la coalition recommandent ce qui suit:
A. Au Gouvernement :
-D’exclure du commandement dans la traque des Présumés ADF les officiers généraux ci-après : le Général AMISI KUMBA dit TANGO FORT, le Général AKILI MUNDOS…et bien d’autres qui se sont déjà illustrés dans les actes de traîtrises.
-De relever des zones de conflits tous les soldats EX RCD/Goma, EX CNDP et EX M23, mais aussi d’exclure des grandes décisions et orientations concernant Beni tous les cadres politiques et militaires issus de ces mouvements qui semblent continuer continuer à faire allégeance aux pays ennemis ;
-D’augmenter le soutien aux troupes au front mais aussi de les relever régulièrement
B. Aux Institutions Provinciales :
-De suspendre purement et simplement le déplacement des populations inconnues du Petit Nord vers le Grand Nord-Kivu
-D’envisager la création des structures mixte chargées de fouiller dans les grandes clôtures et autres maisons suspectes en vue de dénicher les criminels qui se seraient infiltrés dans les grandes agglomérations, mais aussi d’alerter en cas de mouvements suspects.
C. MONUSCO : De tirer toutes les conséquences de son échec et de quitter la RDC en général et dans l’urgence dans la province du Nord-Kivu.
D. A la Population de BUTEMBO : De ne pas se baisser de soutenir nos frères et surs de Beni car, dans l’unité, la paix c’est bientôt.
Par ailleurs, pour maintenir l’attention particulière sur la question de Beni tout en tenant compte des exigences économiques et Sociales de notre ville, à dater de ce jour, Seule la journée de chaque vendredi est consacrée aux actions citoyennes de toute sorte en ville de BUTEMBO, et ce dans le respect des biens des particuliers et du patrimoine de l’État. Pour ce vendredi 06/12/2019, il est prévu une journée ville morte.
Fait à BUTEMBO, le 1er/Décembre/2019

1.EVEIL CITOYEN : Me ISAAC MUTANGA
2.VERANDA MUTSANGA : LEONCE AKILIMALI
3.LUCHA : KAKULE ROBERT
4.FILIMBI : ADOLPHE KISAMBA
5.PARLEMENT DEBOUT DE FURU : MUTSUVA KOMBI WILSON
6.JEUNES PATRIOTES DE BUTEMBO : SERGE MAKEO
7.AGORA DE LUMUMBA : PATRICIA MAOMBOLEO
8.LIGUE DE POLITOLOGUES : MUYISA THAHOLOKYA
9.PARAPLUIE DU CITOYEN : KISUMANO MWENGE SAGE