Le crash de l’avion-cargo de type Antonov 72 assurant la logistique présidentielle, survenu jeudi 10 octobre au Maniema et probablement au Sankuru, suscite inquiétudes et interpellations au sein de l’opinion nationale et internationale. Pour les uns, il s’agit d’un accident provoqué alors que d’autres pensent aux conditions météorologiques.

Pour le Diplomate américain, Hermann Cohen, c’est une menace contre la sécurité du Président Félix Tshisekedi. Le Diplomate fait un appel vibrant à Félix de renforcer sa sécurité et faire attention au sourire de ses partenaires.

Le Président Félix ne doit pas prendre cet incident dramatique à la légère. Il est temps pour lui de renforcer sa sécurité et de faire attention à ses partenaires qui lui présente un faux sourire. Ce qui vient d’arriver est un mauvais signe pour le Président de la République. Donc, le mieux serait pour lui de renforcer sa sécurité et de faire très attention à ses partenaires. Il doit savoir que la confiance n’exclut pas le contrôle” a insisté Herman Cohen.

A l’heure actuelle, il reste difficile de déterminer clairement les causes de ce drame. Toutefois, le discours va dans tous les sens sur cette question. Selon les sources présidentielles, les conditions météorologiques, seraient à la base du crash.

Par contre, certains esprits, non moins avertis, y voient la main noire de certains acteurs politiques et des généraux de l’armée impliqués dans le massacres dans l’Est du pays qui cherchent la tête du Président Félix. Et, d’ailleurs, lui-même avait-il déclaré être prêt à donner sa vie pour vu que la paix revienne dans l’Est de la RDC.

Est-il que dans son discours déterminant prononcé à Bukavu, le Chef de l’État pressentait déjà le fait.

Qui vivra verra !

Kivuavenir.com