Le Président de la République Démocratique du Congo s’est incliné, lundi 25 mars 2019, devant le Mémorial du génocide commis contre les Tutsis, à Kigali la capitale rwandaise. En des termes forts, Félix Tshisekedi a condamné ce drame perpétré en avril 1994 et dont les effets collatéraux ont couté des vies humaines à la RDC.

« Ce génocide, est un drame et une horreur inacceptables. Nous devons tous les condamner et prendre l’engagement de ne plus jamais accepter cela, où que ça se passe au monde », lit-on dans son message noté au livre d’Or à Kigali.

Félix Tshisekedi n’ignore pas les millions des morts que cette hécatombe a coûté à la République démocratique du Congo en plus des pertes matériels et pillage des ressources jusqu’à ce jour.

« Les effets collatéraux de ces horreurs n’ont pas épargné mon pays [la RDC, Ndlr] qui a aussi subi des millions de pertes en vies humaines », regrette-t-il.

Le Chef de l’Etat croit qu’il est temps que toute l’Afrique s’alligne contre ces pratiques de boucherie humaine et les instigateurs de la haine tribale.

« L’Afrique doit définitivement rejeter ces pratiques, en mettant immédiatement hors d’état de nuire, tout individu ou groupes d’individus qui véhiculent une propagande de la haine de l’autre », insiste Tshilombo.

Au cours de sa visite, le Président congolais a déposé une gerbe des fleurs en mémoire des victimes tombées sous cette barbarie humaine.

Patrick Kambale