ACTUALITÉ

Depuis Jeudi 6 septembre 2018, les eaux du Lac Tanganyika à Uvira ont pris la couleur verte. Suite à cette situation, plusieurs voix avancent des hypothèses divergentes selon leurs pensées.

Toutefois, selon le Directeur Général du Centre de Recherche en Hydrobiologie CRH/Uvira, Professeur Pascal Masilya Mulungula, ce fait est normal. La population ne se rend peut-être pas compte de ce qui arrive souvent dans les eaux du Lac Tanganyika dit-il.

Professeur Pascal MASILYA parle d’une forte présence des certaines algues et microorganismes dans les eaux du lac, ce qui donne cette couleur verte.

« Ce n’est pas quelque chose de nouveau comme les gens le racontent ici que c’est un miracle de Dieu. Mais c’est un phénomène connu, et ceux qui ont vécu ou ceux qui vivent ici à Uvira, principalement les pécheurs le savent très bien. Ce qu’ils appellent « vumbe » ; ça arrive très souvent après le passage des vents alysées du sud-est, qu’on appelé ici à Uvira « saba saba ». Donc, c’est un phénomène connu et qui ne doit pas alerter outre mesure la population comme certains opportunistes tentent de le faire pour le moment » explique le DG du CRH.

Il poursuit en disant que « c’est une situation normale, donc ça rentre dans le fonctionnement normal du lac parce que Tanganyika, est un lac très profond et que les eaux qui sont à la profondeur ne se mélangent pas avec les eaux qui sont à la surface. Il faut donc des forces extérieures pour induire le mélange de ces eaux là et ce mélange est induit ici au lac Tanganyika par le vent qu’on appelle localement »saba saba » qui souffle avec une certaine intensité (vitesse) pendant la saison sèche. Ces vents violent qui soufflent pendant la saison sèche, induisent alors le mélange de ces eaux de profondeur aux eaux de surface ce qui ramènent des engrais appelés ‘‘Nutriment’’ or dans le lac, il existe aussi des ‘‘végétaux’’ que nous ne voyons pas à l’œil nu, mais qui existent naturellement, donc ce sont des végétaux microscopiques ; on les appelle des « algues ». Ces végétaux ont besoin de cet engrais là pour se multiplier comme pour les végétaux sur la terre. Maintenant pendant la saison sèche, comme il y a eu disponibilité d’une grande quantité d’engrais c’est normal aussi que les végétaux croissent en grande quantité et ce qui était microscopique apparait macroscopiquement et c’est ce qu’on a vu (le vert) sur le lac. Voilà donc c’est un phénomène naturel qui va passer et ça arrivent chaque année, mais seulement il y a des années en fonction de la quantité d’engrais le phénomène peut durer un peu plus longtemps que d’autres années » détaille le Professeur Pascal Masilya.

 Il recommande en outre d’éviter la nage dans le lac Tanganyika jusqu’à ce que ce boom prenne fin. Aussi de bouillir les eaux de ce lac avant toute utilisation.

 Clovis KAMONI YANGO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer