La panique est perceptible dans le chef des passagers et leurs proches aux ports de Bukavu ce mercredi 31 juillet 2019. Et pour cause, un cas confirmé d’Ebola qui s’est échappé dans la ville de Goma aurait pris le bateau en destination de Bukavu hier dans la soirée. Ce matin, au moins cinq bateaux restent en train de flotter sur les eaux du lac Kivu le temps de permettre la découverte du cas.

Dans une interview avec la rédaction de Kivuavenir.com, le président de la société civile sous-noyau de Nkafu affirme qu’aucun passager n’est autorisé de sortir du bateau.

« Nous sommes sur place mais nous ne pouvons approcher les installations du port. C’est vrai, aucun bateau n’est autorisé d’accoster, tous sont encore sur les eaux. Un cas porteur d’Ebola serait dans l’un des bateaux en provenance de Goma. Les agents sanitaires sont déployés sur place et en train de s’installer pour examiner cas par cas dans tous les bateaux », affirme Julien Namegabe.

A l’en croire, les bureaux des établissements Akonkwa, Emmanuel, Biega,…sont interdits d’ouvrir les portes ce matin jusqu’à la fin des examens.

Toutefois, le trafic sur le lac n’est pas interdit. Le bateau Mugote vient de quitter le port en destination de Goma.

Des sources non officielles renseignent qu’il s’agit d’une femme qui était en contact avec le premier cas d’Ebola confirmé à Goma, un pasteur qui est décédé le 15 juillet pendant qu’on l’acheminait à Butembo pour y être pris en charge.

La suite dans les heures qui suivent.

Patrick Kambale