La localité de Mboko dans le territoire de Fizi est sous le feu depuis tôt ce matin 03 décembre. Les miliciens Maï-Maï appartenant au seigneur Amuri William Yakotumba et les  FNL ont déclenché des violents combats contre l’armée congolaise dans le secteur de Tanganyika.

Des sources non-officielles font état de 2 officiers morts et 4 blessés dans le camp des forces armées de la république démocratique du Congo (FARDC). Les habitants sont restés terrés et toutes les activités paralysées dans cette partie de la province du Sud-Kivu.

Les forces loyalistes, ajouttent nos sources, contrôlent présentement la localité de Mboko alors que des tirs nourris se font entendre dans les escarpements des montagnes.

Pour rappel, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont annoncé ce dimanche 2 décembre 2018, la mort de 12 combattants Maïmaï de la coalition Yakotumba, FNL et She Hassan dans des affrontements de Majaga à environs 80 Km de Mboko dans le territoire de Fizi au Sud-Kivu.

Dans un communiqué, le porte-parole adjoint de la 33ième Région militaire a annoncé que les FARDC continuent à poursuivre cette coalition dans ces forêts du Sud de la province.

A part les rebelles, l’armée reconnaît la perte de 3 militaires, « noyés dans une rivière » de la place.

Dans ce document, le commandement de la 33ème région militaire demande aussi aux jeunes de se désolidariser des forces rebelles en collaborant efficacement avec l’armée afin de mettre l’ennemi hors d’état de nuire.

La Rédaction