Une dizaine des journalistes membres de l’Union des journalistes du Congo (UJC) participent dépuis ce Mercredi 22 Octobre à une scéance de formation en leurs faveur sur l’éthique et la déontologie des journalistes.

Des journalistes membres de l’UJC lors de la lecture d’une déclaration , Ph d’archives.

Cette formation organisée en faveur des journalistes membres de ce syndicat et autres venant de différentes structures œuvrant dans le secteur médiatique en province du Nord-Kivu et plus particulièrement dans la ville de Goma.

Pour ce premier jour cette formation a été axée sur le module de l’éthique et la déontologie journalistique, après cette phase s’en suivra aussi le montage vidéos, presse écrite, animation des antennes et émissions.

Selon Norbert Mwindulwa, Président de cette structure cette scéance de formation vise à outiller plusieurs journalistes parapport aux normes qui régissent cette “Noble proffession”.

“Nous sommes convaincu que dans la vie on apprend tous les jours, et  les années écoulées nous avons pu former plusieurs journalistes qui prestent actuellement dans plusieurs maisons de presse à Goma comme dans d’autres provinces, Certe il faut souligner que cette formation ne pas disposée seulement en faveur des journalistes membres de l’UJC, même ceux là qui ne sont pas membres en bénéficient sans aucune discrimination” a-t-il précisé.

Ce dernier ajoute tout de même que cette formation permettra aussi aux journalistes de respecter les différents principes liés à leur proffession afin de pratiquer correctement ce métier mais aussi à savoir les différencier de ceux là surnommés ” Moutons noirs” qui intègrent actuellement cette profession sans aucune notion en la matière.

Cette scéance des formations qui ont débutés ce Mercredi devront  prendre fin après 6 jours et se tiennent au bureau de l’Union des journalistes du Congo (UJC).

De leurs côtés, les participants ont emis leur joie de voir que cette formation est d’une importance très capital du fait qu’elle leur permettra de renforcer leurs acquis pour devoir mieux se défendre dans ce domaine.

Mwindulwa appelle d’autres chevronnés de la plume désireux renforcer leurs capacités à se joindre à eux pour faire de ce métier le vrai ” Quatrième pouvoir”.

 

Freddy RUVUNANGIZA, depuis Goma.