Le comité de soutien à la libération des prisonniers politiques en République démocratique du Congo, Section de Goma dans la province du Nord-Kivu, demande au président Felix Tshisekedi de matérialiser sa promesse faite, le jour de prestation de son serment, de libérer tous les prisonniers politiques dont Maitre Firmin Yangambi. 

Dans un communique de presse datée du 04 mars 2019, cette structure demande la libération de l’Avocat FIRMIN YANGAMBI, membre du conseil de l’ordre des Kisangani arrêtée depuis le 21 septembre 2009 pour tentative de coup d’Etat et condamnée à mort par la Cour militaire de Kinshasa le 03 mars 2010.

« Depuis 2011, plus de 3000 personnes ont été libérées de la prison en application de la loi N 14 /006 du 11 février 2014 portant amnistie des faits insurrectionnels, faits de guerre et infractions politiques. Cette amnistie dont FIRMIN YANGAMBI LIBOTE devrait profiter lui fait assister la mort dans l’âme  à la libération de tous ses co-accusés et à la prolongation  de sa détention irrégulière et inconstitutionnelle à la prison centrale de Makala »,  renseigne ce communiqué.

Cette organisation en appelle à l’application, sans parti pris, de ladite loi en faveur de l’Avocat Yangambi.

« Nous citoyens et citoyennes  épris de solidarité et de justice regroupe au sein du comité de soutien à la libération de Maitre FIRMIN YANGAMBI avons décidé de mettre en place  une dynamique d’actions citoyennes pour réclamer l’application de cette loi d’amnistie de notre digne fils du pays dont la peine, en Appel, avait été réduite à 20 ans de prison par la haute Cour militaire, le 14 juin 2011 », notent-ils.

C’est ainsi que ce comité appelle au nouveau chef d’Etat élu qui, visiblement engagé pour la restauration d’un Etat de Droits en RDCongo, d’ordonner purement et simplement la libération de ce digne fils du pays.

Ce comité annonce, en même temps, l’organisation de plusieurs manifestations pacifiques les jours prochains si rien n’est fait et lance un appel fort à tous le congolais de se joindre à eux pour la mise en œuvre effective de cette loi.

Freddy R.