ACTUALITÉJUSTICESOCIÉTÉ

Justice-RDC : Après l’audition de Justin Bitakwira, les Kamerhistes se rassurent (Manassé Bashizi)

Le dossier de 100 jours pour lequel Vital Kamerhe est détenu à la prison centrale de Makala vaut bon train. Des invitations en cascade des officiels congolais d’hier et d’aujourd’hui sont bien sur la table du Procureur général de la République. Ce qui fait croire que la justice ne sera pas dupée.

En effet, l’ancien ministre de Développement rural, Justin Bitakwira, a été entendu jeudi 16 avril par la justice sur la question des maisons préfabriquées dont il est accusé d’avoir conclu le marché. Pour l’incriminé, ce marché avait été négocié par l’ancien Premier ministre Bruno Tshibala.

Dans le cas de l’Union pour la nation congolaise (UNC), le Directeur de cabinet du Président de la République n’est qu’un exécutant. Les accusations portées sur sa personne ne sont qu’entretenues par des personnes de mauvaise foi.

« Il est en bonne santé et sa morale est au zénith. Il n’a rien détourné (…) les millions dont il on parle n’est que de la mauvaise foi. Les soi-disant marchés qu’il a donnés aux entreprises fictives, ont été conclus avec les ministres sectoriels du gouvernement Tshibala. Les cas, par exemple, des maisons préfabriquées a été initié et conclu par le ministre du Développement rural qui a été entendu », fait savoir l’ancien député Manassé Bashizi.

Les proches de Vital Kamerhe tiennent mordicus à l’innocence de leur président. Pour eux, il aura été trahi par ceux en qui il avait mis sa confiance.

« Le Président VK (Vital Kamerhe) va s’en sortir et plusieurs auront honte de le regarder dans les yeux,…certains négocient déjà son poste de Dircab. Notre leader est innocent, il a été trahi par ceux en qui il a fait confiance. Demeurons dans la prière, la victoire est certaine et VK sera lavé par la justice », rassure-t-il.

Vital Kamerhe est inculpé par la justice congolaise en tant qu’ordonnateur des dépenses dans le cadre des activités du programme de 100jours du Président Félix Tshisekedi. De sa cellule en détention, le Directeur de cabinet du président a demandé à tous les siens de rester patient et attendre que la justice clame son innocence dans ce dossier.

« Je demande à tous les militants et sympathisants de l’UNC, à tous mes frères et soeurs du Kivu et à l’ensemble du pays de rester calme et de laisser la Justice faire son travail sans aucune pression. Mon innocence sera prouvée », lit-on sur le compte twitter de Vital Kamerhe.

Notons que certains analystes s’interrogent sur les vraies têtes qui devront tomber dans cette affaire. Dans les lignes des prescrits selon lesquelles le Dircab ne signe que sur ordre du Président de la République, il en va sans dire que le dossier pourrait toucher au plus haut sommet de l’Etat si jamais la justice condamnait Vital Kamerhe pour corruption et détournement. Pour  d’autres, le Président de la République devrait fouiné dans le passé car, selon eux, la justice n’a pas commencé à exister à partir du programme de 100 jours.

Qui vivra verra !

Jean-Marie M

 

Tags
Show More

Related Articles

Back to top button
Close
Close