Quatre personnes ont été enlevées et plusieurs biens emportés dans la forêt, vendredi 01 février, par les miliciens Maï-Maï appartenant aux Raiya Mutomboki dans le village de Luhago en groupement de Nindja dans le territoire de Kabare en province du Sud-Kivu.

Selon les sources locales, les assaillants ont assiégé le village dans la soirée alors que la plupart étaient déjà dans le lit. Ils ont emporté 4 personnes dont une femme.

« Nous avons été surpris par les rebelles aux environs de 21 heures. Beaucoup dormaient déjà. Ces inciviques ont emporté une femme et trois hommes mais aussi avec plusieurs biens qu’ils ont pillés dans les maisons des paisibles citoyens », affirme un acteur de la société civile joint au téléphone de Kivuavenir.com

Ces actions devenues très régulières dans cette contrée ont créé une psychose au sein de la communauté à tel enseigne que nombreux ne reviennent pas de la foret.

« C’est depuis beaucoup de temps que nous subissons ces atrocités. C’est devenu une habitude pour les miliciens d’enlever des personnes ici et exiger de l’argent pour leur libération. Le cas contraire, elles ne reviennent pas. Vous imaginez-vous combien c’est traumatisant ! », condamne-t-il.

Notons que ces cas d’enlèvement est l’une des causes du déplacement massif et régulier des populations dans cette partie de la province du Sud-Kivu dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Anne-Marie Kube