C’est officiel ! Les victimes de démolition des maisons à Mbobero dans le territoire de Kabare pourraient être soulagés dans les prochains jours. En effet, l’ex Président Joseph Kabila vient de céder une étendue de 8 hectares des terres sur une concession de 199ha qui l’oppose aux habitants de Mbobero dans la province du Sud-Kivu, depuis plus de trois ans. L’annonce officielle a été faite au cours d’une conférence de presse tenue à Bukavu, samedi 04 mai 2019 par l’Ambassadeur Mugalu, Chef de la maison civile du Président honoraire, Joseph Kabila.

Dans son speech, le Pasteur Mugalu a insisté sur le fondement biblique de l’acte posé par le citoyen Joseph Kabila à l’égard de cette population dont la majorité des familles déguerpies ont perdu leurs habitations jusqu’à ce jour.

« Le rachat opéré par le président Joseph Kabila se trouve dans Lévitique 25, 23-26 où il est question d’avoir un prix de rachat. Ce prix matériel, c’est 8 hectares et 80 000 dollars qui doivent être donnés aux héritiers pour leur permettre de reconstituer la petite habitation qu’ils avaient auparavant », a-t-il dit.

A l’en croire, c’est un acte salutaire pour mettre fin à ce problème déjà récupéré par certains politiciens. Le cas contraire, poursuit-il, c’est serait une perte énorme pour la population bénéficiaire.

« A qui profite le crime ? Nous savons qu’il y a beaucoup de manipulateurs ! Si le problème est politisé, le dossier ne finira jamais et c’est dommage ! Mais, s’il n’est pas politisé, laissez les bénéficiaires rentrer dans leurs droits. (…) Et donc, le problème ne doit pas continuer parce que nous avons le prix du rachat qu’on a apporté au profit des héritiers de la concession », a-t-il insisté.

Déjà, fait-il savoir, un protocole a été élaboré avec la participation de la notabilité de Kabare et d’autres acteurs et déposé chez le notaire pour que les bénéficiaires y passent pour le signer. C’est aux fins qu’ils soient reconnus copropriétaires de la concession qui sera cédée et qu’ils reçoivent l’acte de cession signé par le président honoraire ainsi que le certificat d’enregistrement de leurs portions de terre.

Tout en soulignant qu’un délais d’une semaine est accordé aux victimes pour signer ce protocole « qui a la valeur juridique d’un arrêt de la Cour d’Appel », l’ambassadeur affirme avoir laissé la liberté aux bénéficiaire de définir la procédure de partage de ce prix.

Notons que cette activité tenue à l’hotel Panorama dans la commune d’Ibanda a réuni également les acteurs de la Société civile ainsi que les Pasteurs et Représentants des églises protestantes du Sud-Kivu.

Par Kivuavenir.com