L’insécurité bat record dans le groupement de Buzi et ses environs en territoire de Kalehe dans la province du Sud-Kivu. Du 06 au 12 février, la communauté a enregistré des cas de mort et pillage des maisons dans plusieurs coins du groupement, rapporte à Kivuavenir.com la société civile de Buzi.

La nuit de ce mardi 12 février, des bandits armés non autrement identifiés viennent de tirer sur deux personnes dans le centre commercial de Numbi. Parmi les victimes, monsieur BIZAGWIRA et madame WIMANA dit Mama Ange ont été grièvement blessés par balles cartouche au niveau de la jambe et de l’omoplate.

Cela intervient après une nuit de pillage à Mulanga, dimanche 10 février.
Cette même nuit, les malfrats se sont introduits au domicile d’un certain Shukuru Forde habitant la localité Kalungu. Après un long moment de combat contre eux, l’infortuné et sa femme ont tragiquement été blessés à coups de lance et balles.

Cette structure citoyenne rapporte, par ailleurs, des cas de mort survenus au cours de cette semaine.
Le matin du 09 février, le corps d’un pêcheur a été retrouvé au beach de Kasunyu en localité de Bubale 1 aux environs de 9h.

La nuit du 06 Février, un homme répondant au nom de Bakire Batoto Basharuzi a été abattu et son épouse cruellement blessée par balle.

La société civile condamne fermement ces actes « non attribuables aux services de sécurité » et reste inquiète de voir que des ennemis opèrent en toute quiétude dans un centre où les effectifs des forces de sécurité sont renforcés.

« Nous abandonnons donc tous ces cas à la charge des services de sécurité afin d’assurer la sécurité des citoyens et de leurs biens. (…) Nous demandons à la population de toujours dénicher les malfrats afin qu’ils répondent de leurs actes », insiste le Président de la société civile de Buzi.