Sept éléments maï-maï se sont rendus ce samedi 27 juillet aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à Cifunzi en groupement de Kalonge dans le territoire de Kalehe.

Parmi eux, 4 venus du groupe Raiya Mutomboki Hamakombo et 3 du groupe Bipopa tous actifs, dans cette partie de la province du Sud-Kivu. Avec eux, deux armes à feu et 124 cartouches.

Saluant cette volonté manifeste des hommes armés de quitter la forêt et de rejoindre l’armée régulière pour certains et leurs familles pour d’autres, la société civile de Kalehe en appelle à ceux qui trainent encore les pas d’abandonner la brousse.

« Le Cadre de Concertation Territorial de la Société Civile de kalehe (CCTSC) demande aux autres éléments de suivre le même modèle partout dans Kalehe, pour respecter l’appel du Président de la République, Son Excellence Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo, lors de sa visite de compassion aux familles victimes du noyade de Mukwidja en avril dernier », souligne le Président de la société civile de Kalehe lors d’un entretien avec le journal Kivuavenir.com

Selon Delphin Birimbi, « la réédition de tous les éléments des Groupes armés actifs dans le Territoire contribuera à la Stabilisation et la Sécurité un Développement Intégral durable du territoire de Kalehe ».

Il encourage les autorités et ses collègues acteurs de la Société Civile de Kalonge pour leur implication.
Kivuavenir.com