Ils sont en liberté provisoire depuis le 15 janvier, cinq policiers anciens membres de la garde du corps de Moïse Katumbi, sur décision du parquet général près la Cour de cassation de la République démocratique du Congo.

En effet, cette décision intervient 3 ans après leur arrestation à Lubumbashi, le 24 avril 2016. Ces membres du corps de l’ancien gouverneur du Katanga avaient été arrêtés par la police alors que Moïse Katumbi voulait tenir un meeting au stade Kibasa Maliba à Lubumbashi. Ils ont été arrêtés et transférés à la prison centrale de Makala à Kinshasa.

Patrick Kambale