ACTUALITÉ

Kinshasa : manifestation des parents pour réclamer la reprise des cours

Les parents d’élèves des écoles publiques de Kinshasa ont marché ce lundi 18 octobre pour réclamer la reprise des cours. Ils disent être fatigués d’envoyer leurs enfants à l’école sans qu’ils n’étudient.

Ils sont partis aujourd’hui exprimer leur colère et leur mécontentement devant le ministère de l’EPST dans la commune de la Gombe.

Trois semaines après la rentrée scolaire, aucun professeur ne veut entrer dans la salle de classe pour donner cours.

Ces parents demandent au gouvernement de les laisser prendre en charge les enseignants comme avant pour que leurs enfants étudient normalement, car, indiquent-ils, la gratuité ne réussit pas.

« Ça fait deux semaines que nous envoyons nos enfants à l’école, ils n’étudient pas. Cela veut dire que le gouvernement est irresponsable. Qu’on revienne à l’ancien système. Que les parents continuent de cotiser et que l’Etat trouve des mécanismes pour avoir des moyens pour résoudre ce problème dans deux, trois ou cinq ans « .

Ces parents étaient accompagnés de quelques élèves notamment ceux du lycée Bosangani.

Ces élèves disent être fatigués de venir tous les jours à l’école sans étudier. Ils demandent aux autorités de l’EPST de répondre aux préoccupations des enseignants.

« On vient chaque jour. On ne fait rien. On perd notre temps. Que l’Etat paie nos enseignants. Ce sont aussi des parents qui ont des enfants « .

A cet effet, le ministre Tony Mwaba a initié rapidement une descente sur 6 écoles catholiques pour demander aux enseignants de reprendre la craie. Selon lui, le syndicat des enseignants des écoles catholiques lui a notifié une suspension de grève. Ce que les enseignants n’ont pas confirmé. Ces derniers réclament à présent la démission du ministre.

Une autre manifestation des parents et des élèves, a eu lieu ce lundi matin devant la maison communale de Ngiri-Ngiri, toujours pour réclamer le début effectif des cours. Ils étaient plus de deux cents, venus notamment de l’EP 2 Ngiri-Ngiri, d’après le bourgmestre Jérémie Dueme qui a échangé avec eux.

Valentin Maheshe

Tags
Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top button
Close
Close