Le Grand Peuple Congolais a mené une longue guerre pour se libérer des atrocités  inimaginables et insupportables commises sur son territoire et ses habitants ; et pour mettre fin aux injustices économiques générales et généralisées ;  et contre les pillages systématiques de toutes les ressources naturelles de ce pays, le rendant ainsi, un des pays les plus pauvres au monde. Les ressortissants de cette terre rare [Congo] la plus potentiellement riche se sont mis debout à  l’intérieur comme à l’extérieur [Diaspora] pour exiger le départ de régime le plus assassin,  criminel et sanguinaire ; animé par des personnes sans moralité ; dont  un certain ‘’ Joseph Kabila’’ de Kangakati.

Le résultat du travail de la lutte pour le changement total et radical a été tellement désastreux et chaotique que les anciens animateurs et complices du régime de la mort, d’extrêmes et inimaginables atrocités se sont retrouvés conviés de diriger les institutions de l’Etat dans toutes les provinces. Le premier malheur est que tous les gouverneurs sur les 26 provinces sont de PPRD ou de ses partis affidés. Alors qu’ils n’ont pas gagné aux élections du tout.

Ils ont triché !  

Le combat original pour le changement total en se débarrassant de médiocres et des criminels doit, en tout cas, reprendre  pour faire entendre à l’opinion tant nationale qu’internationale que les Congolais du Grand Congo ne doivent pas être obligés d’accepter un changement de façade ; qui n’ en est pas un. Car, tout processus [électoral et accords] ayant été entaché par les pratiques des corruptions au niveau de la Ceni- Corruption, au niveau de la Cour Constitutionnelle-corruption pour créer et mettre en place les majorités immorales en Provinces, au Gouvernement, au  Parlement et au Sénat.    

  Les malheurs que tout le peuple du Grand-Congo ressentait, avec la fameuse et triste présence du criminel ‘’ Joseph Kabila‘’  à la tête de l’Etat, continuent ; car de Kingakati cette ignoble personne continue à dicter sa macabre volonté de nuire le Congo et son peuple.  Car, encore, il est à  Kingakati à quelques dizaines de kilomètres seulement de l’aéroport de Kinshasa ; et avec son reflexe de nuire et de toujours nuire aux populations du Congo-Kinshasa, il est à côté  de cette ville [Kinshasa] de plus de 15 millions d’habitants. Il va les massacrer ! Il faut le neutraliser et l’en  empêcher pour éviter et prévenir ce qu’il est entrain de mijoter, encore une fois, dans sa caboche de la mort.

En effet, depuis qu’il [‘’ Joseph Kabila’’] a été formé en armes par les pays limitrophes [Ouganda, Rwanda, Burundi et Tanzanie] pour participer atrocement à l’invasion du Congo-Kinshasa, il a été vu en actions à des scènes macabres et d’atrocités inimaginables de Goma, Sake, Mugunga, Tingitinga, Kisangani et en ancienne province de l’Equateur. En complicité avec l’autre régime sanguinaire et génocidaire de Paul Kagame, il fait massacrer les Congolais femmes, hommes, enfants, vieillards à  Makobola, Kazimya, Nakihele, Kasika, Mwenga.

Dans ses réflexes de tuer, tuer et toujours tuer, il a organisé une expédition de la mort au Bas-Congo [Kongo-Central] pour exterminer les adeptes de Bundu dia Kongo. En 2006-2007. Des milliers ont été tués ou portés disparus. Les Enyele ont été massacrés par le régime de la mort de ‘’ Joseph Kabila’’ en Equateur. Les adeptes de Mukungubila n’ont pas été épargnés non plus. Ils ont été décimés  par le système de mort sur tout le territoire. Les Kasaïens de Chef Kamwena N’sapu ont été anéantis pour leurs positions politiques et coutumières. Il y a eu d’innombrables fosses communes découvertes; et plusieurs autres ne sont jamais retrouvées. Les Experts de l’ONU, Michael et Zaidan ont été assassinés parce qu’ils ont vu de leurs yeux, les massacres.

Les malheurs dans la lutte pour le changement total et radical est de voir revenir les hommes et femmes, sources de la mort et des misères des populations, comme Thambwe Mwamba, Jeanine Mabunda et Sylvestre Ilunga Ilunkamba à la tête des institutions principales de l’Etat : Thambwe Mwamba, Président du Senat, Jeanine Mabunda, Présidente du Parlement et Sylvestre Ilunga Ilunkamba Premier Ministre. Quelle insulte pour tout un Peuple ! Quelle malhonnêteté commise contre ce Peuple.

Partout où ces gens sont passés, ils y ont laissé de traces indélébiles  de crimes de guerre et crimes contre l’Humanité, crimes judiciaires [Thambwe Mwamba] ; des crimes économico- financiers [Jeanine Mabunda]. Et Sylvestre Ilunga Ilunkamba, non seulement parce qu’il a été cité comme l’un de ceux qui ont pillé les biens de l’Etat dans le dossier de ‘’ Biens Mal-acquis ‘’, il a surtout dilapidé les fonds des banques pour la réhabilitation de la Société Nationale des Chemins de Fer du Congo, SNCC.  500 millions de dollards américains  !  

 

Golden Misabiko