Le Prix Nobel de la Paix, Dr Dénis Mukwege, poursuit son plaidoyer auprès des Etats pour obtenir un appui à la mise en place d’un mécanisme de réparation en faveur des survivantes des viols et violences sexuels. Reçu par le Président Félix Tshisekedi à New York, les deux personnalités congolaises ont suffisamment échangé sur la question. Dr Mukwege appelle à l’implication de la RDC parmi les premiers pays qui soutiennent le Fonds mondial pour la réparation des victimes.

« Je suis ici à New York pour sensibiliser les pays sur la question des réparations. Il y a plusieurs semaines, le Président a émis le souhait de me rencontrer et nous venons d’avoir une bonne discussion sur le sujet. Je lui ai demandé explicitement que le Congo puisse participer et soutenir ce fonds mondial. Il s’est dit favorable. J’ai été accueilli avec beaucoup de chaleur », a déclaré Dr Dénis Mukwege.

Les Prix Nobel de la Paix 2018, Nadia Murad et Dr Mukwege, mènent un plaidoyer pour obtenir le soutien des nations au Fonds Mondial des Survivantes dont le lancement est prévu en octobre prochain. L’homme qui répare les femmes est sorti rassuré du soutien du Président Tshisekedi.

« J’en ai parlé au Président de la République pour que la RDC soit parmi les Etats qui vont soutenir ce Fonds qui est déjà soutenu par certains Etats, mais pour moi, il est très important que la RDC soit parmi les premiers pays qui vont soutenir ce Fonds global qui ne sera pas un fonds congolais. Il est très favorable à cette idée. Nous sommes satisfaits », a-t-il rassuré.

L’Ambassadeur itinérant du Président Félix, pour sa part, affirme que ce projet obtient l’appui total du Chef de l’Etat congolais.

« Nous allons honorer et décorer le Docteur Mukwege à Kinshasa pour son travail et son Prix Nobel. Nous sommes fiers de ce qu’il accomplit », a confié l’Ambassadeur Luc Gérard Nyafe.

Sacrés Prix Noble de la Paix 2018, le congolais Dr Dénis Mukwege âgé de 63 ans et l’Irakienne Nadia Murad âgée de 25 ans, ont reçu leur médaille d’or, un diplôme et un chèque de près de 880 mille euros ; en récompense de leur lutte contre les viols et violences faites contre les femmes depuis plus de 20 ans pour le cas de la République démocratique du Congo.

Kivuavenir.com