L’édit portant protection des défenseurs des droits humains a été voté à la majorité absolue à l’assemblée provinciale par les élus provinciaux ce lundi 11 Novembre, Sur 38 députés provinciaux qui ont pris part au vote, 37 se sont prononcés en faveur de ce document alors qu’un s’est abstenu.

Les activistes des droits humains présents à la cérémonie de vote se sont dit satisfaits car ils sont désormais protégés par une loi, Ces derniers plaident notamment  pour que cet instrument juridique soit vite promulgué par le gouverneur après toilettage et émettent le vœu de voir son application n’est pas resté lettre morte comme d’autres lois.

Pour certains députés provinciaux, c’est aussi un succès pour les honorables députés provinciaux et pour le Nord-Kivu qui, désormais pourra enfin protéger ses filles et fils qui militent pour le droit de l’homme.

Ce vote est intervienu après débat en plénière commencé depuis lundi 04 Novembre dernier.

 

Paulin AGANZE