Une forte délégation de cadres du Bloc uni pour la renaissance et l’émergence du Congo (BUREC) en provenance de Kinshasa conduite par son président National ad intérim, Jean-Marie Katokolyo, est arrivée dans la ville de Goma vendredi 03 Janvier.

A l’aéroport International de Goma, la délégation a été accueillie chaleureusement par les membres de ce parti et de leurs familles biologiques qui ont marché depuis l’aéroport jusqu’au siège du parti, un signe de joie pour eux d’accueillir leur président National accompagné des autres cadres du BUREC.

Selon le président du regroupement AABC, l’objectif était de renforcer la morale du parti et se rendre compte de la santé du parti en province. C’était, également, une occasion pour rendre compte aux membres sur les différentes réalisations du parti et le plan en cours au niveau du territoire national à la suite des élections qui se sont déroulées le 30 décembre 2018 afin de préparer correctement les élections prochaines de 2023.

« Vous savez, l’année 2019 a été caractérisée par des événements politiques, après ces grands événements politiques au sommet de l’État, il y a eu la mise en place des institutions au niveau national.  Je rentre ici pour dire à nos camarades de ce que leur parti et regroupement a eu comme récompense à la suite de leurs efforts pendant les élections de 2018. La seconde chose, nous allons en 2020, nous donner des orientations pour cette année, pour les projections de 2023 », a dit Jean-Marie Katokolyo aux membres du BUREC venus l’écouter.

Pour lui, ce parti du FCC devrait mettre en place de nouvelles stratégies pour accomplir ce qui n’a pas été fait au cours des élections passées en vue de rafler l’effectif au sein de l’assemblée nationale que provinciale.

« Vous savez que pour les élections de 2018, on s’était fixé un objectif et il fallait que l’on ait un minimum de 52 députés à l’Assemblée nationale sans parler des députés provinciaux. Malheureusement, nous ne sommes pas arrivés à cet objectif mais, actuellement avec les collègues présents ici en province, nous sommes venus mettre en place des nouvelles stratégies pour y parvenir », a-t-il ajouté.

Il précise aussi que cette même étape de “redynamisation” de son parti qui vient de commencer en province du Nord-Kivu va se poursuivre au Sud-Kivu ainsi qu’en province de l’ituri à Bunia.

Au regard de la situation sécuritaire devenue préoccupante dans l’Est de la République, Katokolyo appelle la population congolaise à se solidariser des groupes armés et invite tout Congolais à accompagner les FARDC qui mènent actuellement des grandes opérations contre les ennemis.

Alors que le BUREC est implanté dans seulement 8 provinces, le président a.i invite les militants à être très dynamiques pour que leur parti soit installé dans toute la RDC avant les prochaines élections.

Freddy N