C’est ce que fait savoir la Fondation Eugene Serufuli, dans un communiqué rendu public ce Jeudi 05 décembre et dont une copie est parvenue à laprunellerdc.info.

Dans ce communiqué, la fondation qui porte le même nom fixe l’opinion sur des fausses accusations qui circulent sur les réseaux sociaux pendant un temps et dont est victime son promoteur.

Elle indique qu’une personne motivée de la haine et la volonté de nuire en sa personnalité l’accuse à travers les réseaux sociaux de se réjouir des odieux massacres contre la population de Beni.

« Dans son message audio qui circule dans les réseaux sociaux, cet individu, arbre cachant toute une forêt, présente une fausse biographie du promoteur de la fondation Eugene Serufuli NGAYABASEKA, Celui-ci affirme sans preuve, que l’élu de Rutshuru aurait été élevé par la communauté Nande et plus encore qu’il aurait été étudiant en Afrique du Sud » déclare-t-il dans ce communiqué.

Un message qualifié de mensonger par l’élu de Rutshuru qui affirme qu’aucune famille Nande et aucun palmarès Sud-Africain ne peut prouver ces accusations.

Il tient aussi à fixer l’opinion sur son origine et son cursus scolaire,  dont il est originaire de Rurama, une localité située dans la chefferie de Bwito en territoire de Rutshuru où il a même suivi ses études primaires à l’EP KIHONDO avant de venir poursuivre ses études secondaires au collège Mwanga à Goma prêt de ses parents biologiques et y a obtenu un diplôme d’état en Option Biologie-Chimie ; il se dirigera aussi dans l’actuelle province de l’ Ituri pour des études au centre Médicale Evangélique (CME) de Nyakunde géré par des missionnaires Américains avant d’obtenir une bourse d’étude par la coopération italo-zaïroise pour se spécialiser en anesthésie et réanimation à l’ISTM Kinshasa pour afin revenir à l’Université de Goma (UNIGOM) où il a obtenu son diplôme de licence en santé publique, option ‘’Administration et Gestion des programmes de Santé’’.

« La fondation Eugene Serufuli fixe l’opinion que ce message mensonger et monté de toute pièce par cet individu de mauvaise augure, motivé par la haine et la volonté de nuire, ne vise qu’à créer un clivage ethnique dans la province en ce moment de crise sécuritaire où l’unité des peuples est on ne peut plus importante pour la stabilisation et la paix au Nord-Kivu » a-t-elle ajouté.

Cette organisation rappelle que son promoteur ‘’homme de valeur du travail et des bonnes relations humaines’’ ne reculera point face à cette haine développée par certains compatriotes dans ses efforts ainsi qu’à son soutien aux autorités compétentes pour que la paix et la sécurité retrouvent leurs places en province du Nord-Kivu.

Elle en profite de cette occasion pour réitérer ses condoléances à l’endroit de la population de Beni en particulier et celle de la province du Nord-Kivu en générale, une population longtemps victime de plusieurs atrocités perpétrées par les ennemis de la paix et du développement du pays.

Soulignons que depuis quelques jours des messages en format audio circulent sur les réseaux sociaux citant plusieurs personnalités politiques du pays d’être impliquées dans les massacres des populations en territoire de Beni.

 

Freddy RUVUNANGIZA, Depuis Goma.