Ouverture ce lundi 30 septembre a goma.de la session ordinaire à l’hémicycle provinciale du Nord-Kivu.Cette est tellement budgétaire et devra aller du 30 septembre au 29 décembre 2019.

Selon le président de cette organe délibérant, cette nouvelle session aura comme grande priorité, la sécurité, l’accès à l’eau et a l’électricité mais aussi elle va concerner la récolte des rapports des députés venus des vacances parlementaires.

Au cours de son allocution, le président de l’Assemblée provinciale du nord Kivu Robert Habishuti a insisté sur la question des travaux budgétaires qui sera bientôt évoquée par cette institution envue de pouvoir et de répondre aux attentes de la population et a invité ses collègues à une grande responsabilité afin de réaliser les tâches qui leur sont imparties pour l’intérêt supérieur de la population.

Pour le député Saidi Balikwisha élu de Béni, ces vacances ont été plus bénéfiques du fait qu’elles ont permis de faire la restitution mais aussi récolter des préoccupations de la base afin d’y sortir des recommandations a soumettre au pouvoir exécutif.

Saidi Balikwisha a montré que son rapport est plus dominé par le problème d’insécurité qui n’a pas encore dit son nom dans cette partie du Nord-Kivu.

En chefferie de Bashu la situation est toujours calamiteuse et dans tous Béni en général, c’est ce qui est a la base de l’opération deux cents dollars contre une armé pour amener les jeunes qui se donnent aux groupes armés à déposer les armes et contribuer à la consolidation de la paix ou se lancer dans des petites activités génératrices des revenus.pour gagner leur vie a indiqué cet élu de Béni.” renseigne-t-il.

Balikwisha lance un vibrant appel à toute la population de cette contrée, de soutenir les forces loyalistes afin de foudre dehors les ADF et leurs alliés qui insecurisent du jour le jour la population locale.

Cette population a déjà exprimé son ras le bol quant à ce, nous demandons à toutes les autorités sur tous les plans, a soutenir nos forces loyalistes en espérant qu’ils seront à la hauteur de mettre hors d’état de nuire les ADF et leurs alliés qui sèment la terreur dans la population a-t-il. Martelé.

Trois personnes assassinées en l’espace d’une semaine dont un cas à Kabasewa, un à Cisunga et un autre à Karuruma

Cette élite de Béni accuse les services de renseignement qui n’arrivent pas à assumer leurs responsabilités, tout en promettant de mener une forte sensibilisation à l’endroit de différentes forces négatives se trouvant dans plusieurs coins de se retirer, afin de bâtir un Beni fort et prospère,

Signalons également les conditions de vie carcérale qui ont poussé cet élu du peuple à soumettre une question orale avec débat au ministre provincial chargé de la justice pour régler cette question que lui juge calamiteuse dans ce secteur.

 

Juvenal Murhula