La ville de GOMA vient de se réveiller ce vendredi sous tension, des informations qui circulent sur les réseaux sociaux annonce l’invalidation du député Patrick MUNYOMO sortit troisième aux législatives nationales du 30 décembre 2018, il précise qu’il a été élu avec 18.000 voix.

 

Elu sur une liste de 18000 voix, Patrick MUNYOMO dit ne pas comprendre comment il peut être invalidé pour être remplacé Prince MUNDENGA qui n’a eu que 2.466 voix. Il dénonce la manipulation de la cour constitutionnelle par une autorité bien connut, sans le citer, il précise avoir été mis en garde par des sources sûres que cette autorité ne jurer que par son invalidation pour avoir aussi un député en ville de GOMA.

Patrick MUNYOMO appel ses électeurs au calme, il ajoute que GOMA sait qu’il a été élu démocratiquement, et la cour constitutionnelle devra être au service du peuple et non à la merci de certaine personnalité sans scrupule qui se cachent derrière des œuvres de charité alors qu’ils ne visent que des intérêts égoïstes.

 

Augustin Mosange