Le député National Hubert Furuguta Mukasa élu de la ville Goma au sein du parti politique Union pour la nation congolaise (UNC) a au cours d’un entretien accordé à nos confrères de Pole FM à Goma Ce Mercredi 25 décembre promis de dévoiler exactement ce qui bloque le système en RDC, C’est sera dit au cours d’un meeting populaire qu’il prévoit dans la première semaine du mois de Janvier 2020 et celà avant la fin de ses vacances parlementaires.

Au cours de son speech cet élu a d’abord épinglé des éléments d’échantillonnage sur des faits majeurs se trouvant d’abord à la base de du blocage de la ville de Goma en particulier et du pays en général.
C’est entre autre la délocalisation des camps militaires se trouvant en plein centre-ville et aussi les camps des policiers qui déstabilisent la population qui les entourent , ce dernier propose que ces camps soient délocalisés loin de la ville de Goma dans des espaces de l’état congolais.
” C’est une meilleure mesure pouvant ainsi contribuer à l’amélioration de la sécurité ici dans la ville de Goma, si l’état congolais n’est pas du moins à mesure de faire celà, il peut néanmoins clôturer leurs camps et numériser les données de tous leurs éléments afin de savoir contrôler tout mouvement possible pour qu’ils ne quittent pas ce Camp s’ils ne sont pas envoyés en mission comme ça à Goma il y aura une seule police capable de sécuriser et protéger la population. et là la population saura bien qui est nouveau et pour quel objectif, D’ailleurs mon suppléant ici en province, l’honorable Pauline avait même adressé une lettre au président de la République où étaient figuré ces différentes propositions sur la délocalisation des camps militaires et la supression des barrières en province. Je promets ne pas cesser de me battre toujours pour que celà soit fait en faveur de la base ” indique Furuguta.
Ce dernier propose tout de même la supression sans condition des ces plusieurs barrières érigées sur différentes routes de la province et dans les territoires de Masisi, Walikale , sur la route principale Goma-Bukavu, ainsi qu’en territoire de Rutshuru.

Hubert Furuguta renseigne que ce système devra correctement permettre aux services de l’ordre de savoir correctement identifier la vraie personne qui insecurise la population.
L’honorable Furuguta fait savoir que plusieurs problèmes de la province ont fait l’objet de 8 fois de sa descente en province au cours de cette année 2019 au sein de sa base pour s’enquérir des vrais problèmes qui gangrènent la population, il indique tout de même avoir observé un “grand disfonctionnement” que le pouvoir en place a rencontré et dont ces systèmes doivent être changé au départ pour que le pays fonctionne correctement.
” Ces sont les maux qu’on a pris en conscience qui nous ont fait souffrir pendant 32 ans , et menant c’est le temps de développer notre cher pays, persollement j’ai rencontré plusieurs défis auxquels le pays continu à faire face et celà à cause des plusieurs personnalités de l’ancien régime en place qui occupent encore des grands postes de prise des décisions dans le pays, c’est l’un des éléments qui ferront bien l’objet de mon meeting populaire ici à Goma” dit-il.

Il a conclu en se disant être prêt à fournir des éléments exacts à la population de Goma qui l’a mendaté à l’hémicycle. Il en à ensuite profiter pour annoncer la mise en place d’un plan stratégique de désignation des malfaiteurs et ceci avec le concours direct de la population locale.

Freddy RUVUNANGIZA