L’opposition congolaise pourrait désormais compter sur Moise Katumbi Chapwe et Jean-Pierre Bemba Gombo, pour briguer le poste de Porte-Parole de cette frange politique au Parlement. Ces deux poids lourds se sont convenus de porter la charge de Speaker de l’opposition pour ce quinquennat du pouvoir jusqu’aux prochaines élections de 2023.

D’après le députe Muhindo Nzangi, ce poste sera occupé à l’Assemblée nationale pour deux premières années par Moise Katumbi et passera le sceptre à Jean-Pierre Bemba, le patron du Mouvement de libération du Congo (MLC) pour les deux dernières années, soit 2022-2023.

A en croire le député Nzangi interrogé par Top Cong FM, Martin Fayulu aurait décliné cette offre pour des raisons selon lesquelles il se reconnait « vainqueur de la présidentielle de 2018 ».

Il y a une année, le speaker de l’opposition n’a jamais siégé. Et dans son premier discours à la nation du 13 décembre dernier, le Chef de l’Etat avait souligné que la désignation d’un Porte-parole de l’opposition était l’apanage des députés et sénateurs membres de l’opposition qui doivent, eux-mêmes, se choisir leur représentant.

Désormais, l’opposition insiste sur l’implication personnelle du Président de la République pour que ce poste soit occupé par son speaker afin qu’il joue son rôle de contrepoids du régime de Fatshi.

Kivuavenir.com