La répartition des postes ministériels allant jusqu’à préciser les personnes nommées fait la Une de plusieurs médias et des réseaux sociaux en République démocratique du Congo. En effet, diverses listes circulent faisant mention tantôt de Joseph Kabila, Albert Yuma, Henry Yave, Modeste Lukwebo comme Premier ministre avec une équipe majoritairement du camp du FCC, la famille politique du président sortant Kabila. Ces listes sont contestées par des acteurs politiques proches du pouvoir.

Interrogé par le journal Kivuavenir.com sur cette répartition peu probable, Defo Balibuno Linda, cadre de l’Union pour la nation congolaise (UNC) Sud-Kivu, rejette ces informations qui, selon lui, ne sont qu’une plaisanterie des internautes et qui ne satisferaient pas les acteurs politiques.

« …Elle ne peut pas être vraie. C’est faux et, à partir d’un faux, on ne peut pas tirer une quelconque satisfaction », rétorque-t-il.

Pour l’UNC, parti qui a milité avec l’UDPS jusqu’à gagner la présidentielle du 30 décembre dernier, l’important n’est pas de briguer les postes mais de bouleverser le système de gestion de la République pour changer les conditions de vie du Congolais.

« Comme l’a toujours déclaré notre leader Vital Kamerhe, pour nous l’UNC, les postes importent peu. Il nous faut une refondation de l’Etat, gouverner autrement pour le bien-être de tout un chacun », renchérit Balibuno.

Ce parti taxe le régime sortant d’avoir triqué les élections législatives pour conserver la majorité parlementaire aux côtés du Président Félix Tshisekedi.

« Les diables d’hier ont eu peur des accords de Nairobi pour finir par tricher toute la législature à leur faveur », a-t-il fustigé.

Notons que cette « majorité » a suscité un débat houleux dans les salons politiques jusqu’à croire que le FCC qui se dit majoritaire devrait diriger le gouvernement et, de ce fait, obtenir plus des postes que d’autres. Par contre, le CACH fait savoir qu’il s’agit d’une confusion entre « la majorité présidentielle et la majorité parlementaire ». Plus loin, le CACH note que la prochaine équipe gouvernementale sera tout simplement appelée à exécuter le Projet de société du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi.

Jean-Marie M