Bunia, Kisangani, Kindu, Bukavu, Goma tombent devant coup sur coup ! Jour J-6, la campagne du candidat des FCC Emmanuel RAMAZANI SHADARY, le candidat n°13, prend une vitesse de croisière et donc longueur d’avance sur ses concurrents.

Après avoir sillones 16 provinces sur les 26 que compte tout le pays, c’est l’entrée sur scène de la première dame Marie Olive Lembe, épouse du chef de l’Etat pour donner un souffle déterminant pour la victoire finale.

Kisangani, Kindu, Bukavu, Goma, tombent l’une après l’autre sous les charmes de la première Dame dont le public découvre également les talents politiques aigus de toucher les cordes sensibles des Congolais pour renverser les tendances.

« Votre présence ici témoigné à la face du monde que le congolais a atteint la maturité et qu’il ne peut pas continuer à placer sa confiance au discours de MUZUNGU ALISEMA, MUZUNGU ALISEMA, MUZUNGU ALISEMA … », lance-t-elle après une courte prière.

Des mots qui arrachent d’une foule silencieuse, d’avance figée,  un tonnerre d’applaudissements. A Bukavu, cette allusion subtile a agi comme par l’effet d’un électrochoc exorcisant. Ils se retrouveront quelques minutes plus tard en échos dans les débats de rues sur les relations infantilisantes d’une certaine coalition politique engagée dans la course pour la présidentielle qui agit selon la volonté de ceux qui les ont mandatés ; Comme si les Congolais sont incapables de régler leurs propres affaires chez eux.

A Bukavu, la mobilisation est totale. Organisée par une équipe d’avance sous la coordination du gouverneur Claude Nyamugabo Bazibuhe, gouverneur du Sud Kivu et coordonnateur provincial du Front Commun pour le Congo. De l’aéroport de Kavumu le cortège s’avance à travers d’une haie interminable des foules compactes frénétiques amassées pour accueillir le candidat n°13 à la présidence de la République, Emmanuel RAMAZANI SHADARY, sur les abords des 34 km jusqu’à la place mythique de l’indépendance où se tiendra le discours de vérité. Manifestement, l’adage du grand chanteur congolais Koffi Olomidé qui dit que le mensonge emprunte  toujours l’ascenseur tandis que la vérité arrive toujours par l’escalier se concrétise. L’Est de la RDC, à savoir Kisangani, Kindu, Bukavu, Goma, villes choisies par les désormais « coalitions MUZUNGU ALISEMA » pour démarrer leur campagne, décroche[L1]  en faveur d’Emmanuel Ramazani Shadary, candidat n°13 du FCC à la présidentielle.

Après ce balisage de la première Dame, sous une nuit tombante bercée par la fraicheur du vent du lac Kivu,  Emmanuel Ramazani Shadary peut alors présenter son pacte social à la population Sud-Kivutienne. Il s’agit, en effet, de parachever un vaste programme de développement de l’émergence de la République Démocratique du Congo, à l’orée 2030 qui porte sur tous les secteurs de la vie nationale et dont les jalons ont été posés durant les deux mandats précédents du Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange. Il y a, à cet effet, la mise en œuvre de certaines lois déjà promulguées notamment le code minier, la loi sur la sous-traitance permettant aux congolais de bénéficier des ressources naturelles de leur pays et la création des emplois que les désormais « coalitions MUZUNGU ANASEMA » ont reçu mission expresse de battre en brèche aussitôt qu’ils vont prendre le pouvoir.

Parmi les secteurs prioritaires d’Emmanuel RAMAZANI SHADARY, le candidat n°13, il y a notamment le domaine sécuritaire, du transport, de l’enseignement et de la santé, la lutte contre la corruption et le détournement des fonds publics. SHADARY promet qu’aussitôt à la tête du pays, le renforcement et l’équipement les services de sécurité et de police sera son cheval de bataille afin d’éradiquer complètement les forces négatives nationales et étrangères sur le territoire congolais pour redémarrer le train de la croissance et de l’émergence.

« Les grands travaux d’infrastructures de transport multimodal (routier, portuaire et aéroportuaire) sont en cours et doivent être parachevé », a-t-il martelé.

Il promet au passage la construction en priorité de la route Bukavu-Kamanyola-Kalundu-Kalemie et bien-entendu la route Bukavu-Kasongo-Mbuji-Mayi.  Des projets de construction des barrages hydroélectriques et de microcentrales hydroélectriques sont en cours et d’autres prêts d’être achevés afin d’améliorer le taux de desserte en électricité. Dans le secteur de l’enseignement, Emmanuel SHADARY promet la mise en œuvre effective et immédiate de la gratuité de l’enseignement primaire et l’accès aux bourses pour les études supérieures.  Emmanuel RAMAZANI SHADARY se présente comme un fils de la ville de Bukavu qui sollicite le vote de la population. Car voter pour Emmanuel Ramazani Shadary, le candidat n° 13 c’est voter pour un Congo émergent, a-t-il affirmé.

Rédaction