L’attente du peuple congolais persiste au sujet de la nomination du Premier ministre par le Chef de l’Etat. Dans la ville de Bukavu, l’annonce faite récemment par le Président de la République laisse les esprits tournés vers Kinshasa depuis la matinée de ce vendredi 26 avril. Pour la plupart des congolais, la patience depuis l’entrée en fonction du chef de l’Etat reste unique « nommer celui qui devra chapoter l’exécutif » pour matérialiser la vision de Félix Tshisekedi telle que promise lors de sa campagne électorale de décembre 2018.

Même son de cloche dans le rang des acteurs politiques CACH, une plateforme politique soutenant la vision du chef de l’Etat. Dans une interview avec le journal Kivuavenir.com, le député national de l’UNC, Amato Bayubasire dit se ranger derrière le souhait du peuple congolais.

« Je partage le souhait du Peuple congolais de voir l’honnorable Vital Kamerhe nommé Premier Ministre par le Chef de l’Etat », a-t-il déclaré à notre rédaction depuis Kinshasa.

Agir ainsi, dit-il, le Président de la République aura respecté l’accord qui a donné naissance à la plateforme politique, le CACH.

« La nomination de Vital Kamerhe à la Primature sera une preuve de respect des accords de Nairobi entre les deux leaders. Ce sera pour la première fois en République démocratique du Congo que les acteurs politiques respectent les accords », a-t-il souligné.

Pour rappel, le nom de Vital Kamerhe serait dans la bouche de la plupart réclamant sa nomination à la primature pour matérialiser la promesse du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, lors de sa campagne électorale dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Le respectera-t-il ? Wait and see, dit-on.

Jean-Marie Mulume