Le divorce entre le PPRD et l’AFDC-A a été une pilule amer difficile à avaler au sein de la plateforme politique Front commun pour le Congo, FCC. Après l’exclusion définitive du Sénateur Modeste Lukwebo, bien entendu de l’AFDC-A, de cette plateforme politique pour avoir maintenu sa candidature à la tête du Sénat, des injures et propos discourtois se sont invités dans le chef des cadres et militants contre celui-ci.

Dans une plainte adressée au Procureur général près la Cour de Cassation à charge de cinq membres du FCC dont Néhémie Mwilanya, ce jeudi 18 juillet, Modeste Bahati Lukwebo identifie 8 griefs notamment usurpation de pouvoir, abus de pouvoir, débauchage, faux en écriture, menaces, insultes, troubles de quiétude et imputations dommageables.

L’autorité morale de l’AFDC-A souligne que son regroupement politique est enregistré au ministère de l’Intérieur et Sécurité sous le numéro 4383 et publié au Journal officiel du 07 juillet 2018 avec la liste des partis politiques membres.

Et pourtant, poursuit-il, tous ceux qui font des déclarations en cause, pour l’essentiel, « ne sont ni présidents des partis signataires ni représentants légaux pour se prévaloir la qualité des membres de la conférence des présidents et se livrer à des comportements antisociaux et subversifs ».

Il cite nommément Néhémie Mwilanya, Néné Nkulu, Steve Mbikayi, Tshimanga Buana, Katalaka Patrick et leurs complices qui se sont arrogé le pouvoir jusqu’à proférer des menaces contre tous les élus sénateurs, députés, gouverneurs et vice-gouverneurs membres de l’AFDC-A de se désolidariser de leur autorité morale et renouveler leur confiance à Joseph Kabila, initiateur du FCC ; au risque de perdre leur mandat.

Pour faire respecter la loi, en sa qualité de président et autorité morale de la plateforme AFDC-A, le Sénateur Modeste Lukwebo demande au Procureur général près la Cour de Cassation d’engager des poursuites judiciaires à leur encontre et « les mettre hors d’état de nuire ».

Pour rappel, le Sénateur Bahati Lukwebo, candidat à la présidence de la Chambre haute du Parlement reste en désaccord avec la candidature de son collègue Tambwe Mwamba du PPRD proposé et soutenu par certains cadres du FCC.

Kivuavenir.com