La guerre d’héritage va bon train entre Jean-Pierre Bemba et certains de ses frères, Mbembo, Kévin, Pundji et Monica, tous descendants de l’ancien patron et homme d’affaires Congolais, Saolona Jeannot Bemba. En effet, le fils ainé, l’opposant Jean-Pierre Bemba conteste les réclamations de ses 4 nés hors mariage, écartés de la succession de leur père, Jeannot Bemba.

Depuis sa libération par la Cour pénale internationale (CPI), Jean-Pierre Bemba a assigné ses frères devant la justice au Tribunal de grande insistance de Nanterre, le 21 novembre 2019. Cette affaire pourrait rebondir prochainement en France, a appris Kivuavenir.com.

L’on note, selon le testament écrit par le chair man quelques années avant sa mort, que les quatre figurent parmi ses enfants qui auront droit à l’héritage de ses biens et sociétés après sa mort. Quoiqu’ayant « perdu confiance » de son père, JP Bemba poursuit pour « faux et usage de faux », ses deux frères Kévin et Pundji au regard de leur acte de naissance.

Voici le testament écrit par le patron Saolona Bemba, le 18/05/2001 à Kinshasa, et dont jeune afrique s’était procuré une copie.

Saolona Bemba dit Jeannot, né en province de l’Equateur, le 03/09/1942 est mort à Bruxelles, le 02/07/2009 ; huit ans après avoir rédigé ce testament.

Et pourquoi avait-il écrit « … à l’exception de Jean-Pierre (en qui j’ai perdu confiance) » ? Etait-ce pour l’écarter définitivement de la succession ou tout simplement de la responsabilité de ses biens ? voilà ce qui constitue une zone d’ombres sur la question entre cette descendance, 11 ans après la mort de leur père.

Jean-Marie M