Le président de la Fédération nationale congolaise de judo (FENACOJU), Dominique Makobo, a été déchu de ses fonctions, lundi dernier, au siège du Comité olympique congolais (COC), dans la commune de la Gombe, à Kinshasa.

En effet, les délégués de cinq ligues provinciales qui ont pris cette décision, au cours d’une assemblée générale extraordinaire de clarification sur ce dossier, reprochent à Dominique Makobo le détournement de 46 965 dollars américains de la FENACOJU retirés pour ses fins privées, note Congo nouveau.

 

Après la présentation de ses moyens de défense, les membres de l’Assemblée générale ont estimé que le président Makobo n’a pas convaincu et ont voté à l’unanimité pour sa déchéance par 52 sur 52 délégués présents sur 69 convoqués.

Outre la déchéance du président Dominique Makobo de ses fonctions, l’Assemblée générale a aussi décidé la restitution de tous les biens de la FENACOJU par le concerné. Le 1er vice-président Apoto Kiala assumera désormais l’intérim jusqu’à la tenue de l’assemblée générale extraordinaire élective.

L’assemblée générale de clarification s’est tenue en présence du délégué de la direction de l’Education physique et sportive et ceux du COC et avec la participation de cinq ligues provinciales : Kinshasa, Kongo Central, Bandundu, Equateur et Katanga.

Le président intérimaire, Apoto Kiala a rassuré l’assistance de sa disponibilité pour assumer les nouvelles fonctions en vue d’imprimer un vrai changement au judo congolais, avant d’inviter les dirigeants des  ligues et ententes, les entraineurs, arbitres et athlètes afin de s’unir pour travailler avec sérieux et abnégation en vue de l’épanouissement du judo congolais.

Kivuavenir.com