La présence des généraux et autres hauts gradés sous-sanctions au sein des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) inquiète la communauté internationale disposée à apporter son appui à l’armée congolaise dans l’opération de traque des forces négatives dans l’Est du pays. Selon l’envoyé spécial des USA, Peter Pham, interrogé par Top Congo FM, l’Amérique se dit très limitée à appuyer cette opération d’envergure tant que les généraux Gabriel Amisi dit Tango four, Delphin Kahimbi, John Numbi, Muhindo Akili Mundos et d’autres sont présents dans l’armée congolaise.

Peter Pham a souligné la détermination des Etats-Unis d’accompagner le Président Félix Tshisekedi dans sa vision d’établir un véritable Etat de droits par la lutte contre l’impunité, la corruption, l’injustice.

Pour lui, la situation de l’Est de la RDC ravagé par les guerres des troupes étrangères et des forces négatives locales constitue une grande préoccupation des USA. Ceci étant, il a annoncé qu’un entretien est prévu très prochainement en Allemagne où des grandes questions au profit de la République démocratique du Congo seront débattues.

Pour rappel, plusieurs personnalités congolaises politiques et de l’armé sont sous-sanctions des Etats-Unis et de la Communauté européenne pour avoir été citées dans plusieurs cas de violation de droits de l’homme vers la fin du mandat de Joseph Kabila.

Parmi eux, l’on cite le Général Muhindo Akili Mundos, Gabriel Amisi Kumba, Delphin Kahimbi, Evariste Boshab, Alex Kande, Jean-Claude Kazembe, Lambert Mende, Eric Ruhorimbere, Emmanuel Ramazani Shadary, Ilunga Kampete, Ferdinand Ilunga, Célestin Kanyama, John Numbi, Roger Kibelisa, et Kalev Mutond

Patrick Kambale