POLITIQUE

RDC : le chef de l’Etat appelé a tranché sur  sa relation avec l’Autorité morale du FCC

Le parti politique Unité des Valeurs appelle le président de la république démocratique du Congo à trancher une fois pour toute pour empêcher le Front Commun pour me Congo FCC de faire continuellement intrusion dans l’espace présidentiel dont l’unique fauteuil est réservé exclusivement à celui qui a prêté serment le 24 janvier 2019.

Michel Okongo Lomena président national de cette famille l’a dit dans un communiqué de presse rendu public le mercredi 23 septembre à Kinshasa.

Dans ce communiqué, le parti politique Unité des Valeurs s’insurge  contre la désacralisation de la fonction présidentielle par le FCC et pour toutes les personnes qui sont en train de donner des injonctions au Chef de l’Etat.

Michel Okongo fait savoir que Felix-Antoine Tshisekedi est la seule personne qui incarne la légalité constitutionnelle, du fait que la constitution de la République Démocratique du Congo ne prévoit pas une Présidence à deux têtes, mais plutôt un seul président et cela contrairement  à l’image de 1+4 de triste mémoire.

«Plus personne ne supporte de voir Kabila ramener les rapports entre ce dernier et le Chef de l’Etat au niveau du sommet de FCC-CACH au fin de réduire le Président de la République au rang de simple Autorité morale de CACH pour le contraindre à collaborer d’égal à égal et à traiter de commun accord, des sujets relevant exclusivement du domaine réservé de Chef de l’Etat.  Le Chef de l’Etat fera mieux de mettre fin à cette usurpation du pouvoir de la part de Kabila, l’autorité morale du FCC», indique Michel Okongo.

La Rédaction

Show More

Related Articles

Back to top button
Close
Close