Le Centre Républicain des Mouvements Citoyens et Organisations des Jeunes (CRMCOJ) de la République démocratique du Congo salue les avancées vers la formation d’un gouvernement national. Ces jeunes interpellent le Premier ministre à tenir compte de leur organisation dans la formation de son gouvernement.

Dans un entretien avec un reporter de Kivuavenir.com, les membres fondateurs de cette organisation soulignent que les jeunes sont doués des capacités à contribuer au développement de la RDC à travers les institutions de la République. Ces jeunes militent pour un face-à-face avec le Premier ministre.

« C’est avec un regard politique que nous suivons depuis cet après-midi les assisses dirigée par le Premier Ministre pour la formation du prochain gouvernement. Le devoir nous revient de signaler l’existence des jeunes dynamiques acteurs de la Société Civile au travers des Mouvements Citoyens et pas le moindre en RDC. Le Centre Républicain des Mouvements Citoyens et Organisations des Jeunes de la RDC, dont nous faisons partie, sollicite d’urgence une audience sur la question de la participation de ce dernier dans les consultations, il y a toujours un isolement qui se fait sentir autour de l’audience », affirme Moïse Kitete Manal.

Pour ces jeunes, l’heure n’est plus aux révoltes. C’est le moment de se remettre et travailler pour l’émergence de la RDC au côté du Président Félix Tshisekedi.

« Suggérons au formateur du gouvernement le Premier Ministre Sylvestre ILUNGA de prendre en compte la grande boite des plateformes de la Jeunesse de la RDC repris ci haut, leur participation sera insérée dans la coalition FCC-CACH. Le temps de révolte est révolu, dans la jeunesse avertie. L’heure a sonné pour que les filles et fils du pays conjuguent ensemble les efforts pour l’émergence de la RDC ; avec la bénédiction du Président de la République, Félix Antoine TSHISEKEDI et de Joseph Kabila [le Président sortant, Ndlr] pour une jeunesse participative », insistent ces jeunes.

Notons qu’à l’issue des négociations sur la formation du prochain gouvernement, les listes doivent être déposées à la primature ce weekend et à la présidence de la République au plus tard mardi prochain.

La Rédaction