Depuis le dernier trimestre de l’année 2019, les étudiants congolais vivant au Burundi traversent une situation alarmante. Des interpellations, séquestrations, arrestations, rapatriement forcé,… ces jeunes ressortissants de la République démocratique du Congo sont estimés à près de 6000 mille vivant en situation irrégulière selon les autorités burundaises.

Ce dossier étant débattu au conseil des ministres, vendredi 31 janvier dernier, il a été demandé qu’une délégation se rende au Burundi pour s’enquérir de la situation et faire rapport avant la tenue du conseil prochain des ministres en vue de prendre une décision y relative.

Le ministère congolais des Affaires étrangères envisage d’identifier ces jeunes étudiants et leur octroyer des passeports pour cette fin. La RDC pourra s’entretenir avec l’Ambassadeur du Burundi en République démocratique du Congo sur ce dossier.

Pour rappel, depuis le mois de septembre 2019, les Congolais vivant au Burundi et spécialement les jeunes étudiants sont forcés de rentrer au pays par les autorités burundaises fautes des documents leur octroyant légalement le séjour sur le sol burundais.

Gisèle Kabika