L’église catholique, à quelques heures de la prestation de serment du nouveau Président de la République démocratique du Congo, met par-devant tout l’intérêt du peuple et invite Félix Tshisekedi à s’y consacrer.

… qu’il n’oublie pas d’où il vient. Il vient du peuple et le peuple souffre“, a interpelé le président de la Conférence épiscopale nationale du Congo dans son intervention sur France 24.

En effet, plusieurs suspicions tournent autour de l’élection du président Félix Tshisekedi et le président sortant Kabila ; laissant des doutes sur la continuité que le changement prôné par le Chef de l’État entrant. C’est une première victoire de l’opposition en RDCongo et, ceci dit, d’aucun pensent que le nouveau Président ne dirige en connivence avec l’ancien régime.

Je crains qu’il y ait continuité du système“, a lâché l’Archevêque Fridolin Ambongo.

L’on note que les évêques ont contesté l’élection présidentielle de Félix, soulignant que les chiffres publiés par la CENI étaient biaisés. Élection validée, pourtant, par la Cour Constitutionnelle de la République, samedi 19 janvier.

Le successeur de Joseph Kabila pourrait donc prêter serment, jeudi 24 janvier, sauf modification des dernières heures.

Elie Bigaba