Gel des avoirs et interdictions de voyager dans les pays de l’Union européenne, telles sont les sanctions infligées aux autorités congolaises sous le coup de la communauté internationale.

Dans une décision du 10 décembre 2018, le Conseil de l’Union européenne sanctionne 14 autorités congolaises, renouvelant ainsi sa décision adoptée le 12 décembre 2016 et renouvelée le 29 mai 2017.

Ces sanctions sont, selon le communiqué de presse de l’UE, prolongées jusqu’au 12 décembre 2019.

Ci-dessous le communiqué

République démocratique du Congo le conseil prolonge les sanctions pour un an