Au lendemain de la publication du communiqué des Etats-Unis infligeant des sanctions contre 5 officiels congolais, la présidence de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) rejette catégoriquement la décision des USA. Corneille Nangaa et Norbert Basengezi Katintima, respectivement Président et Vice-Président de la CENI, qualifient d’« injustes » ces sanctions.

« Je n’ai jamais été corrompu. J’ai organisé les élections qui ont permis de rétablir la paix au Congo », a rétorqué le vice-président de la CENI, interrogé par un confrère de Reuters.

Même son de cloche chez le président Nangaa.

« Je rejette des telles mesures qui sont injustes car, je ne suis impliqué dans aucun type de corruption », a-t-il réagit.

Pour rappel, 5 personnalités congolaises viennent d’être sanctionnées par les Etats-Unis d’Amérique pour corruption et violation des principes démocratiques. Il s’agit du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa et son adjoint Norbert Basengezi Katintima, de Basengezi Mukulo Marcellin, conseiller du président de la CENI. Aubin Minaku, ancien président de l’Assemblée nationale et Benoît Lwamba, président de la Cour constitutionnelle de la RDCongo.

Kivuavenir.com