Il y a trois ans, jour pour jour, qu’il repose dans l’au-delà. L’opposant historique, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, était décédé à Bruxelles un certain mercredi 01 février 2017 alors qu’il pleuvait abondamment à Kinshasa en République démocratique du Congo, son pays natal.

Né un mercredi 14 décembre 1938 à Kananga, le Sphinx de Limete, à 79 ans, venait de déchirer le tricot de l’Éternel dans un contexte politique très tendu où les négociations se déroulaient au Centre Interdiocésain de Kinshasa afin de trouver un compromis politique à la crise. Oui, une crise engendrée par la non tenue des élections en 2016 tel que préconisaient les lois du pays. Le vieil opposant était ainsi l’acteur clé de ces pourparlers sous l’égide de la Conférence épiscopale nationale du Congo, CENCO.

Pourtant à son départ de Bruxelles, renseigne le Potentiel, il n’y avait rien à craindre. Mais l’embolie pulmonaire l’emporta dans l’autre monde, brisant ainsi l’espoir des milliers des Congolais qui attendaient voir par lui une nouvelle République, un État de droit.

Si tout le monde s’accorde pour affirmer que Ya Tshitshi est le père de la démocratie en Rdc, c’est grâce à son combat contre tous les régimes qu’il qualifiait de dictatoriaux, qui se sont succédés. De Mobutu à Joseph Kabila en passant par Laurent-Désiré Kabila, l’homme a subi des humiliations, des relégations, emprisonnements, bannissement, tortures de toutes sortes. Radical, intraitable et intransigeant, le Lider Maximo a combattu pour l’avènement d’un État de droit et la une démocratie.

L’homme du mercredi

L’auteur du célèbre slogan « le peuple d’abord » était né un mercredi, 14 décembre 1938 à Lualuabourg, l’actuelle Ville de Kananga. C’était pour la plupart de cas un mercredi qu’il a été arrêté, un mercredi où il est revenu à Kinshasa dune longue tournée euro-américaine, habillé en cravate interdite par le Maréchal Mobutu, Chef de l’État à l’époque. Ce fut un mercredi que ses meetings les plus historiques étaient tenus, et c’est finalement un mercredi qu’il a rendu l’âme. Des historiens et plusieurs autres analystes concluent que le destin de papa de Félix-Antoine Tshisekedi avait un lien mystique avec la journée du mercredi.

L’héritage

Tshisekedi wa Mulumba est l’un des fondateurs de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps), Parti politique qu’il dirigea après le départ pour les uns et la mort pour les autres de ses compagnons, connus sous le vocable de « treize parlementaires », jusqu’à sa mort. L’UDPS s’est ainsi battu durant trente-sept ans sans compromission contre toute forme de dictature.

Le Parti accède au pouvoir en 2018 sans la plupart de ses hauts cadres ayant fait défection ou chassés pour plusieurs raisons. Étienne Tshisekedi est ainsi comparé à Moïse de la bible qui a conduit le peuple d’Israël dans le désert, mais sans pouvoir entrer dans la terre promise. C’est son fils Félix Tshisekedi Tshilombo, donné pour Josué qui profite actuellement des résultats du combat de toute une vie de lhomme de Limete ».

Pour rappel, Etienne Tshisekedi est décédé à Bruxelles le 1er février 2017. Son corps a été rapatrié à Kinshasa deux ans après. Les obsèques ont été organisées à son honneur en présence de plusieurs personnalités politiques nationales et internationales ainsi que des Kinois et Kinoises qui étaient venus au stade des martyrs où un dernier hommage lui a été rendu avant dêtre conduit dans sa dernière demeure.

Source du Potentiel.